Rui Costa, 34 ans, est un briscard qui sait user d’expérience. C’est ce qu’il a fait pendant une bonne partie de la journée, lors de la 6e étape du Tour de Suisse vendredi, mais c’était insuffisant pour remporter l’étape. S’il a passé la ligne d’arrivée en première position à Disentis Sedrun, le Portugais a été déclassé au profit d’Andreas Kron (Lotto Soudal) pour un sprint illicite lors duquel il a effectué une vague à pleine vitesse. Le Danois de 23 ans décroche ainsi sa deuxième victoire de la saison, après la première étape du Tour de Catalogne, sa troisième en carrière.
Le film de la 6e étape
Après s’être glissé dans une grosse échappée d’une quarantaine de coureurs, Rui Costa avait pourtant tout bien fait. Lorsque son coéquipier David De la Cruz s’est envolé, dans le Lukmanierpass, le Portugais a fait le moins d’effort possible. Il a seulement gêné la poursuite en sautant dans les roues de ceux qui tentaient de boucher le trou. Quand De la Cruz a craqué et s’est fait reprendre, à quelques kilomètres de l’arrivée, le champion du monde 2013 est donc passé à l’offensive, profitant de sa fraîcheur pour aller chercher la victoire d’étape.
Tour de Suisse
Le répondant de Carapaz, l'étonnant "sprint" de Mäder : le résumé de la dernière étape
13/06/2021 À 20:18

Rui Costa sanctionné, Kron tient le bouquet, Carapaz toujours au sommet : le résumé de la 6e étape

La sortie d'Alaphilippe

Andreas Kron et Hermann Pernsteiner (Bahrain-Victorious), qui l’ont accompagné jusqu’au bout, savaient que le coureur d’UAE Emirates était celui qui avait conservé le plus d’énergie dans cette étape très débridée. Mais Costa n’a pas su concrétiser, l’expérience ne faisant pas tout. Sous la pression de Kron, dans les cent derniers mètres, il a fait une vague qui lui a valu, après de longues minutes d’attente, d’être rétrogradé à la deuxième place. Le Tour de Suisse, longtemps la course de prédilection de Costa (il a remporté trois fois le classement final, en plus de cinq étapes), lui a résisté cette fois-ci.
Les favoris, eux, sont tous restés au chaud. Tous sauf un. Julian Alaphilippe, qui fête ses 29 ans aujourd’hui, s’est offert une cinquantaine de kilomètres en échappée en début d’étape, avant d’être repris par le peloton. Au lendemain de la prise de pouvoir de Richard Carapaz, l’équipe Ineos a géré les ascensions du final et le classement général est resté figé. Alaphilippe conserve donc sa 4e place, à 53 secondes du maillot jaune, avant le dernier week-end qui proposera un contre-la-montre samedi et une ultime étape de montagne, dimanche.
Tour de Suisse
Carapaz : "Ce qu'on veut, c'est gagner le Tour"
13/06/2021 À 16:09
Tour de Suisse
Mäder : "Je suis venu avec l'ambition de bien faire pour cette course à la maison"
13/06/2021 À 16:03