Celle-là, on ne s'y attendait pas... Alors que le duel entre Primoz Roglic et Tadej Pogacar avait encore enflammé la route mercredi, les deux Slovènes se sont marqués ce jeudi. Tant et si bien que Brandon McNulty (UAE-Team Emirates) et Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma), leurs équipiers, ont pu se glisser dans un groupe de six qui s'est détaché à 20 kilomètres de l'arrivée. Réglé par Ion Izagirre (Astana-Premier Tech), vainqueur sortant (en 2019), ce groupe a permis à McNulty, l'équipier de Pogacar, de faire l'excellente l'opération du jour. Solide depuis le départ de la course, il en est désormais le leader du classement général avec 23 secondes d'avance sur Roglic, 28 sur Vingegaard, 36 sur Pello Bilbao et 43 sur Pogacar. Le classement général a donc été bouleversé, et ça promet pour les deux dernières étapes !

Une demi-roue et un beau suspense : la victoire d'Izagirre en vidéo

Le grand bluff de la Jumbo-Visma ?

Tour du Pays Basque
Pogacar sur les Jumbo-Visma de Roglic : "Ils ont perdu le maillot, ils ont fait des erreurs"
08/04/2021 À 18:02
Ben O'Connor, Juan Pedro Lopez, Guillaume Martin et Jefferson Alveiro Cepeda, les fuyards du jour, ont dû espérer que les leaders restent calmes dans le final de la Classica San Sebastian. C'était mal les connaître. Si le Jazkibel a été escamoté, on ne peut pas en dire autant de l'Erlaitz, dernière difficulté du jour. On y a vu plusieurs coureurs tenter leur chance : Jakob Fuglsang, Mikel Landa ou encore Esteban Chaves. Ce dernier a persévéré, contrairement aux deux premiers. Bien lui en a pris puisqu'il a pu accompagner Ion Izagirre, Brandon McNulty, Jonas Vingegaard, Pello Bilbao et Maximilian Schachmann. Et derrière ? On était piégés, puisque les deux ogres de la course étaient représentés à l'avant.
Rapidement, Brandon McNulty, 15e du dernier Giro, a pris le maillot jaune virtuel. Et alors que l'on s'attendait à ce que Vingegaard se relève pour aider Primoz Roglic, il n'en a rien été. La Jumbo-Visma a semblé vouloir rouler quelques centaines de mètres avant de se relever. Pourquoi ? Difficile à dire, puisque Roglic a perdu 49 secondes sur McNulty. Les Jumbo-Visma sont tout de même désormais deuxième et troisième, avec Vingegaard, du général. De quoi jouer dans les deux dernières étapes ? Lui a parfaitement manoeuvré. Plus dans le coup pour conserver son "titre", Ion Izagirre, lauréat de la dernière édition en 2019, a devancé Pello Bilbao d'un rien sur la ligne pour un deuxième succès Astana-Premier Tech en trois jours.
Tour du Pays Basque
Sinistrose envolée et semaine parfaite : cette fois, Roglic a eu tout bon
11/04/2021 À 21:50
Tour du Pays Basque
Gaudu aux anges : "J'avais des frissons, c’était un truc de fou !"
10/04/2021 À 19:30