C’est une médaille de bronze qui, sur le papier, aurait pu frustrer les cavaliers français. Tenants du titre du concours complet par équipes il y a cinq ans à Rio, les Tricolores auraient pu ambitionner autre chose qu’une troisième place. Mais à Tokyo, rien, ou presque, ne s’est passé comme prévu pour la délégation française. Entre le forfait de Astier Nicolas avant les JO, celui de Thomas Carlile la semaine dernière et le début laborieux des Français lors du dressage, la première épreuve du concours, cette médaille de bronze fait le bonheur de l’équitation française.
Suivez les Jeux Olympiques de Tokyo en intégralité sur Eurosport !
Je suis comme à Disney
Tokyo 2020
Cruelle désillusion : en tête avant le dernier passage, la France éliminée
07/08/2021 À 12:02
"Cette médaille a une saveur particulière" a confirmé Christopher Six au micro de France Télévisions à l’issue du concours général. "On a quand même rencontré quelques déboires avant d’arriver ici, et même en arrivant ici… Ce n’était pas facile.On était plus que trois (après le forfait de Thomas Carlile, contraint de quitter Tokyo car sa jument a montré des signes de nécrose musculaire), on n’avait pas le droit à l’erreur. Ca a été chaud, mais on a réussi" a savouré le cavalier.

La France en bronze au concours complet : revivez le passage en saut d'obstacles de Six en vidéo

Karim Laghouag, réserviste au début de ces Jeux, était, lui, sur son nuage. "Je suis comme à Disney ici" s’est amusé le cavalier de 45 ans. "C’est une chance inouïe d’être là pour moi. Je n’avais pas prévu de venir du tout, mais Thierry (le sélectionneur national) m’a invité, donc je suis venu" a-t-il expliqué, sourire aux lèvres.

Une médaille qui semblait loin après la première journée

"Je suis très fier d’eux" a répété à plusieurs reprises Thierry Touzaint, sélectionneur national. "Les gars ont vraiment très bien monté, c’était pas gagné d’avance. Ils ont fait un concours magnifique. C’est extraordinaire. Les médailles aux Jeux, on fini par y prendre goût" a poursuivi, les larmes aux yeux, celui qui avait emmené les Bleus sur le toit de l’olympe en 2016 à Rio.

Nicolas Touzaint sur Absolut Gold durant le concours complet par équipes d'équitation des JO de Tokyo, le 2 août 2021

Crédit: Getty Images

Une médaille olympique d’autant plus belle que les Français partaient de loin après la première épreuve de dressage. Au terme de la première journée, les cavaliers bleus pointaient à une neuvième place inquiétante et semblaient alors très loin de pouvoir décrocher une place sur le podium au parc équestre de Tokyo.
"On est content de ne pas revenir bredouille" a avoué Nicolas Touzaint à l’issue du concours complet. "C’est des JO compliqués, tout est compliqué depuis un an. On vient de traverser une année bizarre" a-t-il détaillé, faisant référence à la crise sanitaire du Covid-19 ayant entrainé le report de nombreuses compétitions d’équitation. Une année "étrange" qui se termine de la meilleure des manières pour les trois tricolores.
Tokyo 2020
Refus d'obstacle et terrible désillusion : le calvaire de Leprevost qui laisse échapper l'or
07/08/2021 À 11:51
Tokyo 2020
La France va défendre son titre sur le saut d'obstacles
06/08/2021 À 13:13