"Il faut être factuel : la fin du match sanctionne les débats par 1-1, nous sommes à l'extérieur. Je ne vois pas pourquoi mes joueurs seraient abattus et les Auxerrois radieux. Il faudra qu'on me l'explique." Pascal Dupraz a manié le pragmatisme avec habileté jeudi, au micro de Prime Video, après le nul entre Auxerre et l'AS Saint-Etienne (1-1). Le but de Gaëtan Perrin a libéré l'Abbé Deschamps en toute fin de barrage aller (87e), pour répondre à l'ouverture du score précoce de Zaydou Youssouf (15e) et relancer tout le suspense dans cette double-confrontation.
Mais après tout, l'ASSE a inscrit ce précieux but à l'extérieur, toujours en vigueur contrairement à ce qui se fait dans les compétitions européennes. Et surtout, elle pourra compter, dimanche, sur un stade Geoffroy-Guichard bouillant. "Je sais que l'ambiance sera chaude et que nous pourrons compter sur les supporters dans ce Chaudron magique", a prédit Dupraz au micro de beIN Sports. "On a envie de leur donner se plaisir, de rester en Ligue 1, parce qu'ils ont souffert avec nous, ils ont beaucoup souffert, ce serait bien de leur donner cette petite fête à domicile", a poursuivi Ryad Boudebouz.

Pascal Dupraz lors d'Auxerre - Saint-Etienne

Crédit: Imago

Barrages Ligue1-Ligue 2
"La manière dont la France réprime les comportements violents produit des effets pervers"
31/05/2022 À 22:03
Rien n'est fini pour les deux équipes, mais nous, on sera à domicile
"On n'a pas eu les supporters contre Reims pour le dernier match, là on les aura, donc ça va sûrement tout changer, s'est de son côté avancé Mahdi Camara sur Prime. Ça va être bien, on va les retrouver, ils nous ont toujours poussé, dans les bons et les mauvais moments, je suis sûr qu'ils seront au rendez-vous et il faudra qu'on y soit nous aussi. Rien n'est fini pour les deux équipes, mais nous on sera à domicile en tout cas."
Ne cherchez donc pas d'excès de frustration chez les Verts, encore moins d'abattement, au moins en façade. En revanche, vous trouverez aisément l'optimisme qui a gagné les rangs auxerrois au sortir de ce premier round. Après une entame compliquée, l'AJA est revenu des vestiaires avec une autre attitude, profitant aussi, il faut le dire, de la frilosité stéphanoise en fin de rencontre. Avec une belle récompense à la clé.
"Aller chercher cette égalisation en fin de match, même au niveau de l'engouement autour de l'équipe, ça va faire beaucoup de bien, a savouré le buteur et ancien Lyonnais Perrin sur Prime. Je pense qu'on a vraiment très bien fini ce match et qu'on on va attaquer ce second acte de la même manière. On a eu 20 premières minutes très compliquées, on a eu du mal à suivre le rythme qu'ils nous ont imposé, c'est quand même un rythme d'équipe de Ligue 1. On s'est vite adapté quand même pour dérouler notre jeu, et on a vu qu'on pouvait largement, largement rivaliser."

Gaëtan Perrin (Auxerre) égalise en fin de match contre Saint-Etienne

Crédit: Imago

On sait qu'on est capables d'aller les chercher
Même son de cloche du côté de Mathias Autret sur beIN Sports. "Il y a eu une belle réaction. Il y a eu de belles choses et je pense qu'on peut faire encore mieux, a assuré l'ancien Lorientais, qui est revenu volontiers sur la fébrilité stéphanoise entrevue par séquences. Oui, on l'a sentie. J'ai quelques images en tête où ils perdent des ballons dans des relances, et on ne profite pas tant que ça de l'opportunité. Cela reste une équipe qui est forte pour nous, mais on sait qu'on est capables d'aller les chercher et de leur marquer des buts."
Des buts, il devrait y en avoir dimanche : Gaëtan Charbonnier a invité les siens à mettre plus de folie dans les 30 derniers mètres, Pascal Dupraz a dit regretter de ne pas avoir marqué plus, davantage que d'avoir pris un but. Dans un stade surchauffé, le spectacle sera certainement au rendez-vous. Mais les étiquettes de favori et d'outsider ne sont peut-être plus aussi évidentes à distribuer.
Barrages Ligue1-Ligue 2
Furlan, la montée et la peur : "Après le match, j'ai flippé"
30/05/2022 À 07:22
Barrages Ligue1-Ligue 2
Chaos dans le chaudron et scènes terrifiantes après la relégation de Saint-Etienne
29/05/2022 À 20:03