Le huis clos a ceci de bien qu'on entend tout ce qui se dit autour du terrain. Et notamment la voix stridente et hurlante de Julian Nagelsmann, reprochant pendant toute la seconde période à ses joueurs leur laxisme, pour avoir laissé frappé Hoffenheim 22 fois au but. Nul doute qu'avec un peu de recul, le plus jeune coach de l'histoire de la Bundesliga saura tout de même trouver facilement des motifs de satisfaction à ce 17e succès de la saison, décroché sur la pelouse d'Hoffenheim (0-2).

Plus que jamais 3e de Bundesliga, Leipzig a relégué provisoirement le Borussia Mönchengladbach (4e) à six points et est revenu à une petite unité de Dortmund, 2e avec 63 points. C'est Dani Olmo qui a offert le succès au RBL grâce à un doublé marqué en début de rencontre (9e, 11e).

Ligue des champions
PSG, cette constellation devenue armée
19/08/2020 À 12:49

22 tirs pour Hoffenheim

Il faut dire que le RB Leipzig, roi de l'irrégularité depuis quelques semaines, a connu des moments compliqués et des moments de grâce, parfois à quelques secondes d'intervalle lors de ce match d'ouverture de la 31e journée. Par deux fois, ils ont failli concéder l'ouverture du score. D'abord quand Christoph Baumgartner n'a pas trouvé le cadre sur sa frappe à bout portant (5e), puis lorsque l'arbitre de la rencontre a sifflé un penalty suite à une faute de Péter Gulácsi sur Munas Dabbur (6e), avant de l'annuler après visionnage de la vidéo. L'orage passé, Dani Olmo a décidé de vêtir son costume de bourreau.

En deux minutes, et sur deux situations similaires sur la droite de la surface, l'international espagnol a douché Hoffenheim en inscrivant un doublé et les deux seuls buts de la rencontre, sur des passes de Nordi Mukiele (9e, 0-1) et de Marcel Sabitzer (11e, 0-2). Un coup de bambou immense sur la tête des joueurs de Marcel Rapp, le nouvel entraîneur intérimaire du TSG après le départ d'Alfred Schreuder, qui vont ensuite manquer pas mal d'occasions. Dabbur a trouvé la barre de la tête (27e), Baumgartner a perdu son duel avec Gulacsi (38e), alors que Rudy (50e) et Posch (71e) ont chacun manqué une opportunité, parmi les 22 tirs tentés par le TSG.

Hoffenheim a manqué l'opportunité de prendre temporairement la 6e place qualificative pour la Ligue Europa à Wolfsburg. De son côté, Leipzig a su être réaliste. Car hormis les opportunités de Timo Werner (79e), d'Ademola Lookman (80e), de Christopher Nkunku (83e) et d'Amadou Haidara (89e), les joueurs de Nagelsmann n'avaient cadré que trois tirs lors de cette rencontre. Un chiffre dans lequel est directement impliqué Timo Werner, toujours aussi fort pour se créer des occasions qu'en difficulté au moment de les conclure (39e, 44e). Grâce à ce succès, le RBL met la pression sur Dortmund, qu'il affrontera lors de l'avant dernière journée, possiblement pour le titre honorifique de vice-champion d'Allemagne.

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(744x473:746x471)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/06/12/2831925.jpg
Ligue des champions
"Un match de plus mon ami" : David Beckham félicite le PSG et encourage Thiago Silva
19/08/2020 À 11:15
Ligue des champions
Un parcours au rabais, une finale sur un plateau pour le PSG ? C'est injuste et malhonnête
19/08/2020 À 08:22