Il était un peu plus de 22h45 le 5 mars dernier lorsque Saint-Etienne a décroché son ticket pour la finale de la Coupe de France. Quelques secondes après le coup de sifflet de l'arbitre validant le succès de l'ASSE devant Rennes (2-1), des milliers de supporters stéphanois ont fêté l'événement en envahissant le Stade Geoffroy-Guichard. Cinq mois plus tard, ces fans pourront-ils supporter les Verts face au PSG à l'occasion de la finale qui aura lieu soit fin juillet ou début août (ndlr : la date n'a pas encore été fixée) ? Mercredi, Noël Le Graët va demander à Emmanuel Macron que le Stade de France puisse être plein pour les deux finales de coupe cet été.

Coupe de France
Douche froide pour Niort exclu de la Coupe de France en 2021-2022
09/09/2020 À 12:00

"Un stade de France plein ? Je vais être excessif... cela me semble possible. Il y a deux mois, la décision de l’État était : "À partir de septembre, vous pourrez jouer devant 5.000 personnes", je ne vois pas pourquoi on ne gagnerait pas un mois compte tenu de l’amélioration de la situation. Je le répète, nous appliquerons les consignes. Si c’est non, ce sera non et je ne ferai pas de comédie", a déclaré le président de la FFF mercredi au Figaro.

Plus de 5000 spectateurs en L1 ?

"Nous sommes d’accord avec les responsables de la LFP. Nous écouterons l’État. Mais je souhaite que les finales de Coupe de la Ligue et de Coupe de France se jouent devant plus de 5.000 spectateurs, puisque nous sommes tous mieux portants et qu’elles le méritent, a ajouté Noël Le Graët. Je souhaite aussi que le championnat ait lieu avec davantage de spectateurs à partir de la fin août." Si le président de la FFF s'entend avec Emmanuel Macron, les supporters stéphanois pourront aussi fêter l'ouverture de la saison 2020-2021 au Stade Geoffroy-Guichard.

"Championne du monde de l'arrêt", "suicide français" : L'Europe n'a pas compris la Ligue 1

Coupe de France
Mbappé donne (un peu) de ses nouvelles : "Merci pour vos messages, ça me touche beaucoup"
25/07/2020 À 10:47
Coupe de France
L'antisèche : Paris, le trophée, les doutes et l'angoisse
25/07/2020 À 07:02