Les supporters lyonnais ne devaient pas s'y attendre. Avec une disette de fin février à début avril en Ligue 1, et une seule victoire en cinq matches, rien ne laissait présager ça, mais la réalité est là : Lyon a encore son destin en main pour une place sur le podium de Ligue 1, et qui sait peut-être pour être sacré champion. Vainqueur de Nantes dimanche (1-2), les partenaires de Memphis Depay sont revenus à trois points du leader lillois, qu'ils affrontent dimanche prochain au Groupama Stadium (21h00).
Idem pour la Coupe de France. Emmenés aux tirs au but par le Red Star, les hommes de Rudi Garcia ont été poussés dans leurs retranchements pour se qualifier et rejoindre les quarts de finale, qu'ils disputent ce mercredi soir contre Monaco (21h10, à suivre sur Eurosport 2). Dans une saison sans compétition européenne, la première pour l'OL depuis 22 ans, un parcours jusqu'au bout en Coupe de France ne peut pas se négliger, comme l'a rappelé l'entraîneur lyonnais dès dimanche soir : "On a un quart de finale de Coupe de France à jouer mercredi contre Monaco avant de se préoccuper des matches de Ligue 1".
Ligue 1
Succession de Memphis, milieu à dégraisser, concurrent pour Lopes : les chantiers de Bosz à l’OL
10/07/2021 À 12:58

Des boulettes, une lucarne et les tirs au but : le résumé du succès de l'OL en vidéo

On peut aller au bout
Et le coach des Gones en a rajouté une couche mardi, en conférence de presse. "Ce match est important. C'est un quart de finale. On peut aller au bout. Deux grosses équipes vont s'affronter, on veut sortir vainqueur au bout de la rencontre", a-t-il insisté. Quelques minutes plus tôt, son milieu de terrain Maxence Caqueret était dans le même ton : "On sait où on veut aller. On a de gros matches qui nous attendent. On est un grand club, on a besoin d'aller le plus haut possible".
En face se présentera un Monaco qui dispose de l'effectif le plus garni du championnat de France...sans compétition européenne à disputer. L'ambition de l'ASM est donc exactement la même. "Si je devais choisir entre gagner le match de Coupe ou de Championnat contre l'OL ? Je veux gagner les deux matches, a assuré Niko Kovac devant la presse mardi. Gagner est le meilleur sentiment. Mes joueurs veulent aller à Lyon pour gagner. Nous voulons battre nos adversaires". Un choc entre deux ambitieux, donc. Avant le prochain, qui arrivera très vite et qui concluera un enchaînement de rencontres particulièrement corsées pour les Rhodaniens.
Les trois prochains matches de l'OL :
  • Mercredi 20/04, Quart de finale de Coupe de France : Lyon-Monaco (21h10)
  • Dimanche 25/04, 34e journée de Ligue 1 : Lyon-Lille (21h00)
  • Dimanche 02/05, 35e journée de Ligue 1 : Monaco-Lyon (21h00)
Au-delà de l'importance de ce match de Coupe en milieu de semaine, l'idée est donc aussi de faire le plein de confiance avant les deux rencontres de Ligue 1 prépondérantes, d'autant plus face à deux concurrents du Top 4. Actuellement à la place dite du "cocu", l'Olympique Lyonnais peut retrouver la tête de la Ligue 1 en cas de victoire lors des deux prochaines journées. La réception d'un LOSC qui peut céder à la pression après un premier faux-pas le week-end dernier, suivie d'un déplacement à Monaco dans une deuxième opposition en 10 jours, peut faire basculer la fin de saison lyonnaise, dans un sens comme dans l'autre. C'est d'autant plus pour cela qu'un premier succès en Coupe mettrait les Lyonnais dans les meilleures dispositions, physiques comme psychologiques par rapport à leurs adversaires.

Lucas Paqueta et Memphis Depay célèbrent le deuxième but de l'OL face au Red Star en Coupe de France

Crédit: Getty Images

On avait gagné face à eux en Ligue 1 mais...
Le match aller, en Ligue 1, avait vu le rapport de force pencher nettement en faveur de l'OL (4-1). Mais il avait entraîné des changements tactiques côté monégasque, qui participent aujourd'hui à l'excellente dynamique du club du Rocher. "C'est une très bonne équipe qui marque beaucoup de buts, a reconnu Garcia. Mais on peut battre tout le monde. On avait gagné face à eux en Ligue 1 mais ce sera un autre match, avec possiblement des joueurs différents". Kovac a lui aussi été interrogé sur cette notion de "premier round" entre les deux équipes. "Je ne sais pas encore quelle équipe sera alignée à Lyon. Je pense que Rudi Garcia pense la même chose puisqu’il a un gros match contre Lille dimanche. Il y aura donc peut-être quelques changements ici et à Lyon".
La bataille tactique et psychologique est donc lancée. Et vaudra cher, en Coupe comme en Ligue 1. "Pour l'instant on a la plus mauvaise place, mais tout dépend de nous, rappelait Garcia dimanche, avant de positiver sur cette quatrième place. Mais qu'est-ce qu'on risque ? Rien, on ne peut faire que mieux. C'est pour ça qu'il faut tout donner". Avant l'entrée dans ces 10 jours pour tout changer, l'équation des Gones est simple. Il reste au moins 6 matches à Lyon cette saison pour croire au meilleur dénouement possible. Dès ce mercredi soir, les Gones peuvent s'offrir le luxe d'un septième en cas de qualification sur Monaco.

Aulas : "On va donner le nom de Gérard Houllier au centre d'entraînement de Lyon"

D1 Arkema
Parris quitte l'OL pour Arsenal
02/07/2021 À 14:15
Tokyo 2020 (F)
Conflit en vue : Nice et Monaco refusent que Gouiri et Badiashile participent aux Jeux
25/06/2021 À 15:15