Depuis maintenant presque deux ans, Didier Deschamps a régulièrement les oreilles qui sifflent. Le sélectionneur des Bleus a beau avoir ramené la Coupe (du monde) à la maison, le jeu développé par son équipe en Russie lui a valu quelques critiques. Et la demi-finale face à la Belgique, certes remportée (1-0), revient souvent sur la table. Ce vendredi, "DD" assure que le choix de laisser le ballon aux Diables Rouges n'était pas délibéré.

"J'étais même un peu énervé de voir mon équipe jouer si bas, explique-t-il à L'Equipe. Mais les joueurs se sentaient forts ainsi. On a défendu bas, c'est vrai, mais on a très bien défendu, en effectuant très peu de fautes. Cela ne servait à rien de s'égosiller sur le bord du terrain. J'ai eu une première vie, je sais très bien que si l'entraîneur insuffle, donne une idée directrice, ce sont les joueurs qui décident sur le terrain. Je ne les télécommande pas."

Coupe du monde
La Premier League rompt son accord de diffusion en Chine
03/09/2020 À 15:34
Le match de l'Argentine change notre Coupe du monde

Si le huitème de finale contre l'Argentine (4-3) était quant à lui à l'opposé de cette demie contre la Belgique, Deschamps confie qu'il l'a préféré, notamment en termes "d''émotion" et de "sentiments" procurés. "Sur ce match, les deux équipes ont eu la même attitude, elles ont reculé quand elles ont mené (...) Même si on peut mieux faire défensivement, c'est le match de l'Argentine qui change notre Coupe du monde. Je préfère celui-là, il n'y a pas photo."

Coupe du monde
La candidature de Drogba à la présidence de la fédération ivoirienne a été rejetée
27/08/2020 À 16:26
Coupe du monde
Xavi annonce s'être remis du coronavirus
29/07/2020 À 21:46