Le Ghana a perdu son premier match du Mondial 2022 face au Portugal (2-3). Outre la défaite, c'est surtout le penalty sifflé à la 65e minute et transformé par Cristiano Ronaldo qui est resté en travers de la gorge des Black Stars ce jeudi. En particulier Otto Addo, le sélectionneur du quart de finaliste de la Coupe du monde 2010. "L'arbitre a offert un penalty qui n'en était pas un, a pesté le technicien de 47 ans au micro de beIN Sports. Tout le monde a vu la même chose. Pourquoi donc siffler ce penalty ? Parce que c'était Ronaldo en face ?"
Coupe du monde
Le Portugal et l'inévitable panique générale : "Encore une victoire en souffrant"
HIER À 19:37
Car pour le sélectionneur ghanéen, qui n'a pas masqué sa colère face à la quatrième arbitre Stéphanie Frappart au cours de la rencontre, ce penalty accordé était bien "un cadeau". "Quand quelqu'un marque dans cinq Coupes du monde, on ne peut que le féliciter, mais c'était vraiment un cadeau. Il n'y avait pas penalty, c'était une mauvaise décision. Je ne sais pas pourquoi la VAR n'est pas intervenue. C'est incroyable, peut-être qu'ils dormaient", a-t-il insisté quelques minutes plus tard en conférence de presse.
Otto Addo en est sûr : Mohammed Salisu a joué le ballon sur l'action qui a amené le penalty. "Si vous revoyez l'action, on jouait la balle, c'était même en fait une faute contre nous. J'ai demandé à des gens de la FIFA si je pouvais parler un peu avec l'arbitre (une fois le match terminé), de façon calme, mais ils m'ont dit que ce n'était pas possible." C'est bien connu, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Et en transformant ce penalty, Cristiano Ronaldo est devenu le seul joueur de l'histoire à avoir marqué lors de cinq Coupes du monde.

Otto Addo, le sélectionneur du Ghana, peste auprès de Stéphanie Frappart après le penalty accordé au Portugal.

Crédit: Getty Images

Coupe du monde
VIDEO - On a frôlé la boulette de l'année : l'incroyable erreur de Costa
HIER À 18:20
Coupe du monde
CR7 donne le ton, le Portugal tient bon
HIER À 17:58