L'Italie, décidément invincible

L'Italie a triomphé dimanche, en soulevant le trophée aux dépens de l'Angleterre. La Squadra Azzura se rapproche de l'Allemagne au décompte des trophées majeurs (6 contre 7), et porte du même coup son exceptionnelle série d'invincibilité à 34 rencontres. La dernière défaite italienne remonte à septembre 2018, lors d'un match de Ligue des nations contre le Portugal, perdu 1-0.
La Nazionale a, dans le même temps, battu un record : celui du nombre de victoires consécutives dans un Euro (éliminatoires compris). Entre le début des qualifications, contre la Finlande (victoire 2-0), et sa finale victorieuse de dimanche, l'Italie s'est imposée 17 fois, effaçant des tablettes le record jusqu'ici détenu par l'Allemagne (14 victoires entre 2010 et 2012).
Euro 2020
La FA ouvre une enquête indépendante après les débordements à Wembley
19/07/2021 À 13:44

La Squadra, nouvelle favorite du Mondial ? "En Italie, on dit que ce n’est que le début…"

Bonucci-Chiellini, duo infranchissable

A 34 et 36 ans, Leonardo Bonucci et Giorgio Chiellini ont régné sur le tournoi avec l'équipe d'Italie. Le duo de la défense centrale italienne s'est montré littéralement infranchissable : les deux compères de la Juventus n'ont pas été dribblés une seule fois pendant l'intégralité du tournoi, et n'ont fait aucune erreur menant à un but. Impériaux défensivement, ils se sont même permis le luxe d'être décisifs en finale : Chiellini est indirectement impliqué sur l'égalisation de Bonucci contre l'Angleterre...

Mais au fait, c'est quoi cette célébration de Bonucci ?

Cristiano Ronaldo, l'insatiable

En dépit de l'élimination précoce du Portugal, dès les 8es de finale, Cristiano Ronaldo a réussi son Euro sur le plan personnel. Le capitaine de la Seleçao a terminé meilleur buteur de la compétition, avec cinq buts en quatre matches seulement. Il a, du même coup, dépassé Michel Platini pour devenir le meilleur buteur de l'histoire de l'Euro, avec 14 réalisations, contre 9 pour le Français.
Le Portugais est également devenu le premier joueur à participer à cinq phases finales de l'Euro (2004, 2008, 2012, 2016, 2020). Il est aussi recordman du nombre de matches joués en phase finale (25), de buts inscrits, éliminatoires inclus (45), et a égalé, grâce à son doublé contre la France, le record de buts en sélection, détenu par l'Iranien Ali Daei (109). Une pluie de records pour un Euro mitigé.

"CSC" plus fort que CR7

Si le meilleur buteur de l'Euro s'appelle officiellement Cristiano Ronaldo, son total est bien inférieur à celui des buts inscrits contre son camp. Onze "csc" ont été marqués lors de cet Euro 2020, ce qui représente évidemment un record. A lui seul, ce championnat d'Europe a même compté plus de buts contre son camp que toutes les éditions précédentes réunies ! On en comptait neuf jusqu'à cette année, depuis 1960 et le premier Euro, disputé en France.

Prolongations à foison, première pour les tirs au but

Quinze matches, huit prolongations. L'Euro 2020 a décidément fait durer le plaisir lors des rencontres à élimination directe. Plus de la moitié d'entre elles se sont donc achevées après le temps réglementaire, et quatre sont allées jusqu'aux tirs au but, dont la finale de dimanche.
Trois équipes ont d'ailleurs disputé deux séances consécutives dans ce championnat d'Europe. La Suisse a battu la France dans l'exercice en huitièmes, avant de chuter contre l'Espagne en quarts. La Roja a connu le même sort contre l'Italie en demi-finale. La Nazionale, elle, a réussi à remporter ses deux séances consécutives, en battant ensuite l'Angleterre. Elle devient la première équipe à réaliser cet exploit dans un Euro.

Southgate ou le gâchis d'un arsenal offensif sexy : "Quand on voit le banc..."

Penalties (et échecs) en pagaille

En parlant de tirs au but, le nombre de penalties a été extrêmement élevé sur cette édition 2020. On en décompte pas moins de 17 sifflés dans cet Euro - fait, sans doute, de l'introduction du VAR. Mais c'est surtout le nombre d'échecs qui interpelle : neuf penalties seulement ont été transformés, soit à peine plus de la moitié. L'Espagne, notamment, s'est montrée plus que maladroite, en en manquant deux dans le jeu (hors séance de tirs au but), par Gerard Moreno et Alvaro Morata.

Festival offensif

Le chiffre est sans doute, en partie, imputable à l'élargissement de l'Euro à 24 équipes depuis 2016. Qu'importe : l'Euro 2020 a été le plus prolifique de l'histoire, avec 142 buts marqués. La moyenne de buts par match, établie à 2,79, est inédite dans l'histoire de l'Euro depuis que celui-ci inclut une phase de groupes, soit depuis 1980.
Pour l'anecdote, le 23 juin a été la journée la plus prolifique jamais vue dans l'histoire du championnat d'Europe, avec 18 buts en quatre matches. Le superbe match entre l'Espagne et la Croatie en huitièmes de finale (5-3) est quant à lui devenu le second match le plus prolifique de l'histoire de l'Euro, juste derrière la demi-finale de l'édition 1960 entre la France et la Yougoslavie, achevée à 4-5.

Pablo Sarabia buteur pour l'Espagne contre la Croatie à l'Euro 2020 le 28 juin 2021 à Copenhague

Crédit: Getty Images

(Avec AFP et Opta)
Euro 2020
Victime de racisme, Saka cible les réseaux sociaux contre la haine en ligne
15/07/2021 À 17:41
Euro 2020
L'Angleterre prête à frapper fort : Johnson veut interdire de stade les auteurs d'insultes racistes
14/07/2021 À 14:23