Pas de Virgil van Dijk, blessé au genou depuis octobre 2020. Pas plus de Jasper Cillessen, écarté après avoir été contrôlé positif au Covid-19. Ajoutez à cela le forfait de Matthijs de Ligt pour le premier match des Pays-Bas face à l’Ukraine, dimanche (21h), et beaucoup de regards néerlandais devraient se tourner vers Memphis Depay. L’attaquant lyonnais ne comblera pas ces absences en défense, évidemment. Mais il fait partie, avec entre autres Georginio Wijnaldum, des leaders sur lesquels Frank de Boer va devoir s’appuyer.
L’observation était d’ailleurs déjà valable avant cette cascade d’absences. Depuis les retraites de Robin van Persie ou encore Arjen Robben, l’attaquant de l’Olympique Lyonnais est l’indiscutable leader offensif des Oranje. Son profil de "faux neuf" est différent de celui de ses prédécesseurs, certes. Mais voilà un homme qui pèse 26 buts et 23 passes décisives en 64 sélections. Lors des derniers matches de préparation face à l'Ecosse (2-2) et la Géorgie (3-0), le joueur de 27 ans a confirmé sa grande forme avec trois buts et deux passes décisives. Le voilà donc à sept réalisations et trois offrandes sur ses sept derniers matches en sélection.
Euro 2020
"Quand 90-95% de ton pays a des doutes..." : Mings a souffert psychologiquement avant l'Euro
02/08/2021 À 13:49

Une seule grande compétition pour Memphis

Ça, c’est pour les chiffres. Reste qu’en bientôt huit ans de sélection et avant d’entrer dans cet Euro, Depay n’a qu’une grande compétition dans les jambes, puisque les Pays-Bas avaient manqué l’Euro 2016 puis le Mondial 2018. Une première lors du Mondial 2014 qui s’était avérée prometteuse : les Pays-Bas avaient atteint le dernier carré grâce, notamment, à deux buts et une passe décisive de Memphis en sortie de banc, lors de la phase de groupes. S’en sont suivis des amicaux, des campagnes de qualification et quelques rencontres de Ligue des Nations. Mais voilà venu le temps de confirmer dans un grand moment la régularité qu’il affiche en sélection depuis 2017. Avec, désormais, un tout autre statut à assumer.

Memphis Depay, buteur lors de Pays-Bas - Ecosse

Crédit: Getty Images

"Pour aller loin dans un tournoi, il faut certes du talent, mais il faut aussi des garçons qui savent montrer les crocs. C'est cette mentalité de gagneur que Memphis doit apporter à l'équipe", indiquait récemment Louis van Gaal, le premier à avoir fait appel à Depay en sélection, sur NOS. L’attaquant polyvalent n’est évidemment plus le jeune espoir plein d’avenir qui avait sévi au Brésil il y a sept ans. Il n’est plus, non plus, le meilleur jeune joueur d’Eredivisie, distinction personnelle obtenue en 2015. Le voilà meilleur passeur de la saison de Ligue 1 qui vient de se boucler, ce qui lui a valu une présence dans l’équipe-type.

Ni crack ni grand joueur, Memphis est difficile à classer

En club aussi, Memphis a donc grandi. La tentative Manchester United avait échoué ? Le Néerlandais a débarqué comme une rockstar à Lyon. Il a parfois agacé et n’a pas fait passer de palier à l’OL. Mais il a acquis une vraie régularité, contrairement aux idées reçues. Lors de chacune de ses trois saisons complètes entre Rhône et Saône – on enlève ici celle de son arrivée en milieu d’exercice et celle de sa grave blessure au genou -, il a réussi un "double-double" en championnat, soit au moins dix buts et dix passes décisives. Son total à Lyon s’en ressent naturellement : 76 buts et 55 passes décisives en 178 rencontres disputées, cela vous classe un joueur.
Mais l’heure est au changement, alors que son contrat arrive à expiration. "Je parlerai de mon transfert après l'Euro. Je ne veux pas me laisser distraire", a-t-il déclaré devant la presse. Le Barça semble le mieux placé, la Juventus et le PSG seraient à l’affût. Et voilà un joueur sur le point d’assouvir une envie qu’il a toujours affichée : rejoindre (de nouveau) un top club européen. Peut-il s’y imposer ? C’est toute la complexité du cas Depay.
Car le Néerlandais est, à l’arrivée, un joueur difficile à classer. Bien trop âgé pour être qualifié de "crack", en manque évident de références au très haut niveau pour être considéré comme un grand joueur. Une partie significative de sa carrière, et de l'empreinte qu’il laissera, se jouera donc cet été dans les mois qui suivront. Aller loin à l’Euro avec une sélection dont il est le leader technique serait un vrai message. S’imposer comme titulaire dans un grand club européen en serait un autre, peut-être plus fort encore. L’été sera chargé et cette fois, on va définitivement savoir pour Depay.

Memphis Depay, nouveau joueur du FC Barcelone

Crédit: Getty Images

Euro 2020
La FA ouvre une enquête indépendante après les débordements à Wembley
19/07/2021 À 13:44
Euro 2020
Victime de racisme, Saka cible les réseaux sociaux contre la haine en ligne
15/07/2021 À 17:41