Les Bleuets n’imiteront pas leurs ainés, vainqueurs de la Coupe du monde il y a quelques jours. Tombés sur des Italiens hyper efficaces, les hommes de Bernard Diomède n’ont jamais trouvé la réussite dans une demi-finale qu’ils avaient pourtant dominée dans le jeu. L’Italie, vainqueur 2 à 0, s’est offert l’opportunité de remporter l’Euro U19 et affrontera dimanche le Portugal, qui a étrillé l’Ukraine dans l’après-midi (5-0). La France tentera de se refaire la cerise lors du prochain Mondial, pour lequel elle s’est qualifiée à la faveur de son succès face à l’Angleterre.
Après un premier match compliqué et deux victoires probantes, la France s’avançait dans cette demi-finale avec une confiance retrouvée. Après une entame timide, les Bleuets ont commencé à mettre le pied sur le ballon et asseoir une domination matérialisée par plusieurs situations franches. Sauf qu’ils n'ont jamais su les faire fructifier, à l’image de la barre trouvée par Bouna Sarr à la réception d’un corner (15e). Les Italiens, eux, n’ont pas manqué d’efficacité sur leur première vraie action, Christian Capone ayant puni Yehvann Diouf après un centre de Raoul Bellanova venu de la droite, le côté fort (0-1, 27e).
Euro U19
Les Bleuets encore frustrés par l'Espagne
24/07/2019 À 19:43

Des Bleuets en manque d’efficacité

Ce n’était pas la seule mauvaise nouvelle des Bleuets dans cette première période. Car l’ouverture du score adverse a été suivie d’une cascade de coups durs. La sortie sur blessure de Nicolas Cozza, alors remplacé par Sikou Niakaté (29e), d'abord. Puis le deuxième but italien, marqué par Moise Kean, qui, parfaitement lancé dans la profondeur, n’a pas tremblé au moment de son duel avec le gardien français (0-2, 30e). Il est même passé tout proche d’un doublé après un contre et un deuxième face-à-face remporté face à Diouf, mais Sarr était là pour l’empêcher de conclure (2-0, 45e+1).
En trois minutes, le match avait donc définitivement basculé du coté des Italiens, qui ont ensuite beaucoup défendu. Aidés par la chance après une nouvelle barre française - cette fois oeuvre de Mickaël Cuisance sur un coup franc bien placé -, malins quand il s’agissait de stopper les offensives rapides des Bleuets avec des fautes tactiques et rangés derrière un gardien solide quand il le fallait, ils ont continué de souffrir mais ont tenu jusqu’au bout. Dans le sillage d’un Amine Gouiri incapable de trouver le cadre, les Français ont été trop maladroits pour gagner le droit de rêver à cette finale en Finlande.
Euro U19
Les Bleuets reçus 3/3
21/07/2019 À 18:57
Euro U19
Les Bleus ont pris leur temps
18/07/2019 À 18:54