Douche froide pour les petits bleus. Annoncés favoris avec les Anglais, les Bleuets se sont inclinés en demi-finale face à Israël (1-2) ce mardi soir après un but contre son camp d'Isaak Touré et une tête d'El Yam Kancepolsky. Après une phase de groupe quasi parfaite avec trois succès en autant de rencontres et une attaque de feu, l'équipe de France a déjoué tous les pronostics et a offert une première finale de leur histoire aux U19 israéliens.
Euro U19
La France forte tête
24/06/2022 À 17:30

La défense à trois n'a pas fonctionné

Pour la première fois de la compétition, Landry Chauvin a aligné un 3-5-2 d'entrée ce mardi soir. Si ses tests face à l'Italie ont été concluants puisque ses joueurs ont renversé le match en évoluant dans ce dispositif, le manque d'automatismes s'est rapidement fait sentir. S'ils ont rapidement posé le pied sur le ballon, ils ont aussi rapidement manqué de mouvement, ont peiné à trouver Alan Virginius et Loum Tchaouna et ont laissé trop d'espaces derrière.

Les Bleus à 26 au Qatar : "Le grand gagnant, c'est évidemment Clauss"

L'Israël en a donc profité. Contre le cours du jeu, puisque les Bleuets avaient le pied sur le ballon, Lugassy, côté gauche, a trouvé Oscar Glough dans le dos de Banhie Tanguy Zoukrou. Le milieu offensif israélien a ensuite envoyé un centre fort à ras de terre devant le but français et le tacle d'Isaak Touré a trompé son propre gardien, Thimothée Lo-Tutala (0-1, 30e). Landry Chauvin a rapidement réagi et est repassé à une défense à quatre en faisant entrée Ange-Yoan Bonny à la pointe de l'attaque.

Un manque de précision dans le dernier geste

Au retour de la pause, les petits bleus se sont rapidement procurés les occasions qui leur manquaient leur du premier acte grâce à Florent Da Silva (53e) et Alan Virginius (54e). Néanmoins, quelques minutes plus tard, le ciel s'est abattu sur les joueurs de Landry Chauvin. Sur un corner, El Yam Kancepolsky a sauté plus haut que Warren Bondo et a claqué une tête imparable pour Thimothée Lo-Tutala (0-2, 57e).

Et maintenant Fofana : Paris va-t-il trop loin dans ses pistes made in L1 ?

Face à cette situation critique, Alan Virginius, grâce à une superbe frappe enroulée du droit en première intention à l'entrée de la surface, a redonné de l'espoir aux siens en réduisant l'écart peu après l'heure de jeu (62e, 1-2). Une réduction du score insuffisante pour les petits bleus qui n'ont cessé de pousser jusqu'au coup de sifflet final mais qui ont buté sur un bloc israélien compact et un Tomer Zarfati impeccable sur sa ligne.

La déception est totale pour Landry Chauvin et ses joueurs

Quelle désillusion. Après trois matches de poules satisfaisants avec trois succès (0-5, 2-1 et 4-1), les Français se présentaient dans ce dernier carré en tant que favoris aux côtés des Anglais avec la meilleure attaque de la compétition (12 buts en quatre rencontres, trois de plus que l'Angleterre). Néanmoins, les petites lacunes défensives, ainsi que le manque de précision dans les derniers mètres ce mardi, ont déjoué tous les pronostics et l'espoir de succéder à la génération Mbappé, victorieuse en 2016, et d'imiter leurs jeunes compatriotes des U17, vainqueur de l'Euro au début du mois, s'est totalement envolé sur la pelouse du MOL Arena.

L'OL et les 86 millions d'euros de Textor : "Le mercato de l'OL est déjà alléchant"

Euro U19
Les Bleuets enchaînent face à la Roumanie et assurent leur place en demie
21/06/2022 À 20:16
Euro U19
Les Bleuets encore frustrés par l'Espagne
24/07/2019 À 19:43