Getty Images

Real-Villarreal (0-1) : La disette offensive ahurissante du Real en cinq stats

La disette offensive ahurissante du Real en cinq stats

Le 13/01/2018 à 19:40Mis à jour Le 13/01/2018 à 20:24

LIGA - Battu dans les dernières minutes face à Villarreal (0-1) à Bernabeu ce samedi, le Real s’enfonce encore un peu plus dans une crise sans fin. Symbole des difficultés de la Casa Blanca, l’inefficacité offensive des hommes de Zinedine Zidane atteint des sommets presque inégalés. La preuve en cinq stats marquantes.

32

C’est le premier chiffre à regarder pour expliquer les difficultés offensives du Real. Bien que troisième attaque ex aequo du championnat avec 32 buts inscrits, la Casa Blanca plafonne à une moyenne peu glorieuse de 1,8 but par match. C’est bien simple, à ce stade de la saison, c’est son total le plus faible depuis … 2006-2007. Cette année-là, le Real avait quand même terminé champion. Cette fois-ci, sauf remontée historique improbable, cela ne sera pas le cas.

Vidéo - Zidane : "J'ai pas d'explication..."

01:59

26

Forcément, quand il y a moins de buts, difficile de faire émerger des buteurs. Et, pour la première fois de l’histoire du Real, son meilleur goleador après 18 journées ne dépasse pas la barre des cinq réalisations. Et, forcément, dans la hiérarchie de la Liga, cela se voit. Alors que Lionel Messi caracole en tête du classement avec 16 buts en 18 matches, Gareth Bale et Cristiano Ronaldo, meilleurs buteurs du Real en Liga, ne sont que 26e…

28

Comme le nombre de frappes tentées ce samedi par les coéquipiers de Luka Modric. Un record dans cette Liga 2017-2018. Alors, comment expliquer que le Real ne marque pas ? L’explication est simple à trouver puisque seulement sept de ces tentatives étaient cadrées. Et, forcément, quand il tombe sur un gardien en état de grâce comme Sergio Asenjo ce samedi, cela devient mission impossible de faire trembler les filets.

11

18

18 ans. 18 ans que le Real n’avait pas perdu deux matches de Liga consécutifs à Bernabeu sans marquer un seul petit but. La dernière fois, c’était en mai 2000 face à Alavés et Valladolid. Cela en dit long sur l’inefficacité de la Casa Blanca en ce moment. Historique ou presque. Comme la crise que semble traverser le club en Liga.

0
0