Pour sa cinquième saison de suite dans l'élite avec Lorient, Christian Gourcuff sait où il va. En vieux loup de mer qui se respecte, il n'est d’ailleurs pas question de changer les bonnes vielles méthodes. Malgré la septième place décrochée la saison passée, prudence et humilité sont encore les maîtres-mots dans le Morbihan avant de retrouver Marseille, lors de la 3e journée de L1. "Le sport exige de l'humilité, nous a-t-il confié. Après une saison réussie, c'est là que le danger commence à tous les niveaux du club : supporters, joueurs, dirigeants, médias.  Notre début de saison nous rappelle à la réalité." Après un nul face à Auxerre (2-2) et une défaite à domicile contre Nice (1-2), le vent d'optimisme est en effet un peu retombé en Bretagne.

"C'est jamais rassurant de perdre chez soi face à une équipe de notre standing", reconnait Gourcuff, déçu par le jeu proposé par ses troupes le week-end dernier. S'ils se penchent sur le passé, un déplacement à Marseille devrait pourtant redonner un peu le sourire aux Lorientais. Le FCL n'a en effet jamais perdu au Vélodrome depuis son retour en Ligue 1 en 2006 avec deux victoires et deux nuls. Surtout, l'OM vient de concéder deux défaites de rang et a vécu des heures éprouvantes avec le cas Loïc Rémy mais aussi pour boucler son mercato. Mais pour Gourcuff, "ce n'est pas le bon moment" de défier l'OM. "Une équipe comme Marseille peut se faire surprendre une fois quand la carte de visite de l'adversaire ne permet pas une concentration optimale mais vu sa situation, l'OM va être concerné. Ça va accroitre les difficultés."

Ligue 1
Une anomalie cardiaque pour Rémy
20/08/2010 À 14:46

L’objectif ? "C'est le maintien"

"Le manque de maturité" de son groupe avec les départs de Marchal, Vahirua ou encore Koscielny n’arrange pas ses affaires avant un tel déplacement. Mais sur le long terme, il est plus confiant et mise beaucoup sur ses jeunes recrues. "Il y a beaucoup de promesses", opine Gourcuff, qui compte sur Bruno Ecuele Manga (Angers) et Alexys Romao (Grenoble) en ce début de saison mais a aussi fait beaucoup de paris comme Rémi Mulumba (Amiens),  Mathias Autret (Brest) ou encore Cheik Doukoure, qui ont de "beaux lendemains" devant eux. Des paris sur l’avenir donc. Comme Lorient ? Peut-être bien. "Un club comme Lorient ne peut exister que sur la construction à moyen terme, glisse l'ancien entraîneur de Rennes, qui ne compte pas lâcher Kevin Gameiro. On s'est affaibli avec notamment le départ de Koscielny. Mais on veut dans l'avenir être de moins en moins concerné par ce phénomène et réussir à conserver nos joueurs. Pour cela, il faut que le club grandisse en harmonie avec les résultats de l'équipe."

Grandir avec les résultats. Faut-il y percevoir une pointe d'ambition ? Peut-être même s'il ne faut pas compter sur Christian Gourcuff pour le dire à l'heure de fixer l'objectif de la saison : "Les objectifs sont simples : le maintien ou les places européennes.  Et encore quand on parle d'Europe, seule la Ligue des Champions transforme les budgets des clubs.  Il n'y a donc pas 100 000 solutions pour nous : c'est le maintien." On se croirait presque à Auxerre. Et faut-il le rappeler, l’AJA a surpris tout le monde la saison passée.

Ligue 1
Niang calme le jeu
20/08/2010 À 09:41
Ligue 1
Encore un cas de Covid-19 à Lorient, le match à Nîmes menacé
18/01/2021 À 20:29