Panoramic

Ligue 1 (5e journée) - Face à Bastia (4-1), l'OM de Michel n'a pas fait les choses à moitié

Encore une fois, l'OM de Michel n'a pas fait les choses à moitié

Le 13/09/2015 à 22:50Mis à jour Le 13/09/2015 à 23:25

LIGUE 1 - Marseille a largement battu Bastia (4-1), dimanche en clôture de la 5e journée (4-1). Comme il y a trois semaines contre Troyes (6-0), l'OM a offert un récital à son public, avec un doublé de Romain Alessandrini et des buts de Benjamin Mendy et Michy Batshuayi. La réalisation de Brandao en fin de match restera anecdotique, alors que les hommes de Michel grimpent à la 11e place.

6+4 = 10. S'il n'y avait pas eu le faux-pas de Guingamp, juste avant la trêve, Michel pourrait grandement se féliciter de ses débuts à la tête de l'Olympique de Marseille. Six buts marqués face à Troyes, quatre contre Bastia (4-1) : l'entraîneur espagnol a fait le plein au Vélodrome. Et il peut remercier Romain Alessandrini, intenable dimanche. Le milieu de terrain offensif a signé un doublé et concrétisé la large domination olympienne face au SCB, qui n'aime toujours pas la cité phocéenne (ndlr : une seule victoire en 1972). Marseille remonte au 11e rang avec, en prime, la meilleure attaque du championnat. Bastia est 9e.

Rémy Cabella au duel avec Yannick Cahuzac lors de OM-Bastia

Rémy Cabella au duel avec Yannick Cahuzac lors de OM-BastiaAFP

Vingt-deux secondes chrono

La suite ? Du même acabit. Alessandrini, altruiste au possible, aurait pu offrir un but à Batshuayi si ce dernier y avait cru (26e). Le Belge n'a pas été plus percutant quelques minutes plus tard, sur un service de Barrada cette fois (35e). Cabella, lui, a manqué de précision en fin de première période (41e).

"On aurait dû tuer le match en première période", déplorait Alessandrini à la pause sur l'antenne de Canal Plus. Vingt-deux secondes après le redémarrage du match, l'ancien Rennais a effacé ses regrets, au terme d'un une-deux avec Michy et d'un ou deux contres favorables (2-0, 45e). Dans tous les bons coups, Alessandrini a réussi son premier doublé en L1 quelques minutes plus tard. Il était au départ de l'action, il s'est retrouvé à l'arrivée en reprenant un centre de Manquillo, repoussé par Cahuzac (3-0, 68e).

Peu en réussite devant le but jusqu'ici, Michy Batshuayi a bien repris un centre de Mendy pour alourdir la marque (4-0, 70e). Complétement esseulé à l'autre bout du terrain, Brandao, lui, a adouci sa soirée en allant battre Mandanda (4-1, 78e). Anecdotique, même si le Brésilien n'avait jamais marqué avec le Sporting. Le Vélodrome ne lui en a pas tenu rigueur.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0