OM-OL, épisode 4. Après deux matches en championnat, un rendez-vous en commission de discipline mardi, voilà que les deux clubs se retrouvent maintenant... sur Twitter. Le tout via les deux présidents. D'un côté, Jacques-Henri Eyraud, très remonté après les décisions rendues par l'instance. De l'autre, Jean-Michel Aulas, qui n'a que très peu goûté au tweet de son homologue marseillais.
J'ai compris....
Ligue 1
Rami et Lopes suspendus trois matches ferme par la LFP, du sursis pour Marcelo
24/04/2018 À 21:46
"J'ai compris...", avait ainsi écrit JHE mardi soir. Le tout après avoir appris que la commission de discipline avait décidé de suspendre Adil Rami et Anthony Lopes pour trois matches, eux qui avaient été protagonistes de la fin de match houleuse en mars dernier après la victoire de l'OL sur le terrain de l'OM (2-3). Marcelo, lui, a été suspendu deux matches avec sursis. Des décisions qui ont donc fait réagir le président de l'OM, qui peine à comprendre comment Anthony Lopes, coupable d'avoir frappé l'un de ses intendants, a pu écoper du même nombre de matches que son défenseur Adil Rami.
Ce simple "J'ai compris" est (certainement) une référence au passé. En effet, après l’élimination de l’OM contre Benfica en demi-finale de la Coupe des clubs champions en 1990, Bernard Tapie avait expliqué avoir "compris" comment faire "pour gagner une coupe d’Europe". L'objet de la discorde ? Un but de la main accordé à Vata, qui avait poussé le président de l'OM à accuser l'arbitre de ne pas être "honnête".

Aulas répond à Eyraud

Toujours très actif sur Twitter, Jean-Michel Aulas n'a pas tardé à répondre à son homologue marseillais. "Jacques Henry, est-ce en ta qualité de nouveau Membre du conseil d'administration de la LFP ou de President de l'OM que tu fais cette déclaration après la Commission de discipline ? Au fait et pour être complètement transparent tu as compris quoi ?", écrit le patron de l'OL.
Quelques heures plus tard, un nouveau protagoniste est arrivé dans cette bataille. Et ce n'est autre que Stéphane Tapie, le fils de l'ancien président de l'OM. "Tu as la mémoire qui flanche au point d’oublier comment tu es devenu président de ton club ? Si par hasard ça vient de remonter au cerveau, je te demande de foutre la paix à Eyraud et l'OM ! Ils ont un gros rdv demain soir !!!", a-t-il ainsi écrit à Jean-Michel Aulas. Ambiance.
Mardi soir, le président de l'OL et son homologue de l'OM s'étaient déjà écharpés via micros interposés. "C’était une commission de discipline très longue et un OM très agressif à l’encontre des joueurs, cherchant à obtenir des sanctions qui pénalisent l’OL. Je suis très surpris de la méthode", avait lâché Aulas à sa sortie de la commission de la discipline. "C’était une attitude professionnelle, c’est différent d’une attitude agressive", lui répondait Eyraud quelques minutes plus tard. Le tout avant de se retrouver sur Twitter pour un nouveau round. On peut parier que ce n'est pas le dernier...

Jacques-Henri Eyraud

Crédit: Getty Images

Coupe de France
Bousculé avant de s'envoler, l'OL a fait le show contre Sochaux
IL Y A 17 HEURES
Coupe de France
"Je suis sûr que Sampaoli pense la même chose que moi" : l'OM, tout sur la Coupe
IL Y A UN JOUR