LOSC 2, Marcelo Bielsa 0. A défaut de gagner sur le terrain sportif, le club nordiste a marqué un nouveau but face à son ancien entraîneur argentin. Selon L'Equipe, 20 Minutes ou encore RMC, Marcelo Bielsa a en effet été débouté ce mardi par le conseil des prud'hommes de Lille de sa demande de provision indemnitaire.

Premier League
Un titre pour Bielsa : son Leeds est officiellement champion de D2
18/07/2020 À 15:32

L'Argentin réclamait en effet une avance de 6,5 millions d'euros aux Dogues, sur les 18 millions qu'il réclame au total à son ancien employeur. Requête rejetée par les Prud'hommes de Lille, qui ont en plus condamné "El Loco" à payer 3 000 euros de frais de justice à son ancien club.

Deuxième défaite pour Bielsa, match pas encore terminé

En mars dernier, Marcelo Bielsa avait déjà été condamné par le tribunal de commerce de Lille à payer 300 000 euros de dommages et intérêts à son ancien employeur. L'Argentin avait assigné son ancien club devant cette juridiction dans le but qu'il soit déclaré en cessation de paiement, ce qui aurait entraîné l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire à l'encontre des Dogues. Une assignation qui avait été jugée abusive par le tribunal de commerce.

Si la décision du jour des Prud'hommes sonne comme une nouvelle défaite pour l'Argentin, ou une nouvelle victoire pour le LOSC, le match n'est toutefois pas encore terminé puisque les Prud'hommes de Lille jugeront le fond de l'affaire dans les prochains mois, à une date encore à définir.

Bielsa contre-attaque

Me Carlo Alberto Brusa, l'avocat de Bielsa, a indiqué dans la foulée à l'AFP qu'il allait "ressaisir le conseil des prud'hommes tant en référé que sur le fond" après cette "non-décision". Me Brusa avait écrit au greffe des prud'hommes le 16 janvier pour se désister de sa demande, puis était revenu en arrière le 26 janvier pour réclamer plus de 6 millions d'euros de provision. Le défenseur du club nordiste, Me Bertrand Wambeke, n'avait d'ailleurs pas manqué de pointer cela lors de sa plaidoirie. "Ils ont considéré que le désistement du 16 janvier avait emporté extinction de l'instance car notre demande de provision était postérieure. Ce n'est pas un échec pour nous. Le tribunal n'a pas rejeté le référé, il ne s'est pas prononcé. Il n'y a ni gagnant, ni perdant. On a remis la balle au centre", a expliqué M Brusa.

"C'est une nouvelle victoire, une grande satisfaction car nous nous sommes battus avec détermination. Marcelo Bielsa avait par le biais de ses conseils fait de nombreuses déclarations dans la presse en disant en résumé "on va voir ce qu'on va voir" et bien pour l'instant on n'a rien vu !", a de son côté souligné Me Wambeke. "Je pense que le conseil des prud'hommes a estimé que nous avions raison dans le sens où il a condamné Marcelo Bielsa à payer les frais d'avocats du LOSC", a-t-il ajouté.

Transferts
Les 9 infos mercato qui vous ont échappé samedi
12/01/2019 À 18:50
Ligue 1
Bielsa réclame 6,5 millions au LOSC devant les prud'hommes, décision attendue le 3 avril
13/03/2018 À 17:16