Getty Images

Dijon se donne un peu d'air

Dijon se donne un peu d'air

Le 19/04/2019 à 20:53Mis à jour Le 20/04/2019 à 00:14

LIGUE 1 - Dijon reste 18e du championnat, mais avec désormais quatre points d'avance sur le premier relégable, grâce à sa victoire sur Rennes (3-2), vendredi soir lors de la 33e journée. Les Bourguignons ont à chaque fois mené au score par Aguerd, Jeannot et Said.

Les Rennais avaient peut-être déjà la tête au Stade de France, où une finale de Coupe de France face au PSG les attend. Ils l'ont payé cash. Dijon a surpris Rennes ce vendredi à domicile (3-2). S'ils ont vu Hatem Ben Arfa et ses coéquipiers revenir à deux reprises au score, les joueurs d'Antoine Kombouaré ont su faire preuve de caractère pour l'emporter. Auteur d'un match plein, Wesley Said a inscrit le but victorieux en fin de rencontre (83e). À l'issue du match, Rennes stagne à la onzième place. Dijon est dix-huitième mais revient provisoirement à quatre points d'Amiens (17e), qui reçoit Strasbourg ce dimanche.

Dijon se donne les raisons d'y croire dans cette fin de saison. Bien entrés dans la partie face à Rennes, les joueurs d'Antoine Kombouaré ont tout de suite su mettre de l'impact dans les duels. Devant des Rennais beaucoup trop timorés, les Dijonnais ont développé un jeu sans complexe. Nayef Aguerd n'est d'ailleurs pas passé loin d'ouvrir le score dans les premiers instants de la partie (6e) mais sa tête a frôlé le cadre. Mais ce n'était que partie remise. Le principal intéressé a finalement débloqué le verrou rennais, à la réception d'un corner de Naïm Sliti (20e). Bousculés, les Rennais s'en sont alors remis à la vitesse de M'Baye Niang, très remuant, à la pointe de l'attaque.

Said douche les espoirs rennais

Malmenés un peu trop souvent dans le premier acte, les Rennais ont abordé la deuxième période d'une tout autre manière. Si les Dijonnais ont créé une première sueur froide, Rennes a pu s'appuyer sur un Tomáš Koubek, impérial dans son duel face à Wesley Said (49e). Bien plus entreprenants, les joueurs de Julien Stéphan ont fini par être récompensés. Servi en pivot par Clément Grenier, Adrien Hunou a remis les siens dans le sens de la marche (52e). La rencontre s'est alors emballée des deux côtés. Touchés dans leur orgueil, les Dijonnais se sont à nouveau mis en évidence.

Hatem Ben Arfa et Mickael Alphonse lors de Dijon - Rennes en Ligue 1 le 19 avril 2019

En misant sur les contres, les joueurs d'Antoine Kombouaré ont su profiter des moindres espaces laissés par les Rennais. À la réception d'une frappe de Wesley Said, repoussée par Tomáš Koubek, Benjamin Jeannot s'est illustré avec la manière en réalisant un ciseau acrobatique qui n'a laissé aucune chance au portier tchèque (55e). Après avoir concédé quelques situations chaudes, les Rennais se sont une nouvelle fois réveillés, grâce à une belle inspiration de M'Baye Niang (61e). Mais Dijon en voulait plus. Servi par Romain Amalfitano, Wesley Said s'est offert un joli numéro dans la surface avant de crucifier un Tomáš Koubek impuissant. Un résultat qui permet à Dijon d'entretenir ses espoirs de maintien en Ligue 1 la saison prochaine.

Vidéo - Kombouaré : "J'étais persuadé que le deuxième but allait les casser"

02:02
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0