Getty Images

Ligue 1 - Marseille, "catastrophique" défense

Marseille, "catastrophique" défense

Le 24/09/2018 à 00:18Mis à jour Le 30/09/2018 à 20:33

LIGUE 1 - Sèchement battu par l'OL dimanche soir (4-2), l'OM a affiché des lacunes sur le plan défensif. Collectivement mais aussi individuellement, les Phocéens ont exposé au grand jour une faille présente depuis l'entame du championnat.

Un scénario catastrophique. Pour l'OM, club engagé dans la course à la C1 en fin de saison, perdre sur la pelouse de l'OL est toujours une mauvaise opération. Perdre 4-2, un dimanche soir en prime time, en affichant autant de lacunes défensives et en terminant la rencontre à neuf l'est encore plus, la symbolique de ce revers pouvant faire d'autres dégâts dans un futur proche.

Le fatalisme affiché par Dimitri Payet à l'issue du match va dans ce sens. "Si on regarde les quatre buts, il y en a pas mal qui sont donnés de notre part, a-t-il déclaré sur Canal +. A partir du moment où on offre encore des buts à l'adversaire, c'est difficile de gagner. Il y a toujours la même rancœur de voir que l'on joue bien mais que l'on ne gagne pas." Le son de cloche était le même du côté de Rudi Garcia en conférence de presse : "Nous avons commis trop d'erreurs défensives pour espérer l'emporter. Après la mi-temps, c'était assez catastrophique. Il y a eu trop de largesses face à des joueurs de ce talent."

Le pompier Luiz Gustavo s'est noyé

Payet et Garcia, en ciblant leur défense, éloignent bien sûr le curseur de Kostas Mitroglou, encore en difficulté devant, ou de Florian Thauvin et de Lucas Ocampos, en manque d'inspiration sur les ailes malgré le but du premier. Avec une animation offensive plus efficace et tranchante, les problèmes défensifs auraient peut-être été moins mis en lumière. De fait, on ne le saura jamais.

Ce que l'on sait avec certitude, c'est que le collectif marseillais affiche de vraies lacunes dans ses 30 derniers mètres depuis l'entame de la saison. C'est encore plus concret lorsque le niveau de l'adversaire monte en gamme, comme à Lyon dimanche soir. Face aux Bertrand Traoré, Nabil Fekir et autre Houssem Aouar, les Phocéens n'ont pas su résister collectivement et ont multiplié les erreurs individuelles.

Encore aligné en défense centrale, Luiz Gustavo a été le premier fautif dans ce choc dominical. A cause d'une mauvaise lecture de jeu et d'un déplacement très risqué, le Brésilien a dépeuplé son arrière-garde. Conséquence directe : Houssem Aouar s'est infiltré pour ouvrir le score (1-0, 28e). L'ancien Munichois, très souvent en retard dans ses interventions, s'est montré malheureux sur le troisième but rhodanien de Traoré (3-1, 59e), d'un contre qui a trompé Yohann Pelé. Replacé au milieu avec l'entrée de Boubacar Kamara (64e), Gustavo a vécu avant cela une heure cauchemardesque, symbole de ses limites en charnière.

Caleta-Car, l'intégration difficile

Et le retour au milieu n'est pas forcément pour tout de suite pour le Brésilien puisque l'effectif marseillais connaît beaucoup de soucis d'effectif en défense. Rolando est blessé depuis le mois de mai et n'est pas attendu avant novembre alors qu'Adil Rami pourrait lui manquer les deux prochaines semaines de compétition.

Quant à Duje Caleta-Car, il devrait au moins manquer le prochain match de championnat contre Strasbourg mercredi, voire le choc à Lille dans sept jours, lui qui a été exclu à Lyon pour un tacle très dangereux sur Traoré (83e). Avant cela, le Croate avait affiché une réelle fébrilité dans l'axe sur les trois premiers buts lyonnais, comme cela avait déjà été le cas à Nîmes (défaite 3-1) pour sa première titularisation en Ligue 1. La recrue estival n'a pas été aidée, il est vrai, par un Jordan Amavi qui a pris l'eau dans son couloir, mais elle semble nécessiter plus de temps avant de pouvoir réellement aider sa nouvelle écurie. En attendant, l'OM risque de bricoler un petit moment encore.

Aouar a ouvert le score lors de Lyon - Marseille en Ligue 1.

Aouar a ouvert le score lors de Lyon - Marseille en Ligue 1.Getty Images

0
0