Getty Images

Instinct du but, polyvalence et travail : pourquoi Sarabia est le joueur idéal pour Tuchel

Instinct du but, polyvalence et travail : pourquoi Sarabia est le joueur idéal pour Tuchel

Le 02/07/2019 à 10:30Mis à jour Le 02/07/2019 à 10:42

TRANSFERTS - Le Paris Saint-Germain a réalisé l'un des plus jolis coups du mercato avec la venue de Pablo Sarabia. Le prix du milieu offensif espagnol, dont la clause s'élève à 18 millions d'euros, est dérisoire. Surtout par rapport au profil d'un joueur qui peut apporter énormément au club de la capitale.

Une fois n'est pas coutume, le Paris Saint-Germain ne va pas surpayer un joueur. C'est même tout le contraire. Pour son retour dans la capitale en tant que directeur sportif, Leonardo a débuté son deuxième mandat en réalisant l'une des meilleures affaires de ce mercato. Pablo Sarabia à 18 millions d'euros, cela ressemble à un cadeau tombé du ciel. Un pari qui a toutes les raisons d'être tenté. Il n'est pas cher. Mais surtout, il peut rapporter gros compte tenu des nombreuses qualités dont il peut faire profiter le PSG.

Un joueur décisif et collectif

Les statistiques de Sarabia sont particulièrement intéressantes. Même enthousiasmantes. Boucler une saison avec 13 buts et 13 passes décisives dans un championnat aussi relevé que la Liga n'est pas donné à tout le monde. Impliqué sur 41% des buts du FC Séville en 2018-19, le milieu offensif de 27 ans s'est imposé comme l'homme fort de l'attaque andalouse. "C'est vraiment un joueur décisif, témoigne Eduardo Florido, journaliste de la rubrique foot du quotidien Diario de Sevilla. Il a l'instinct du but. C'est son grand point fort." Une qualité que le gaucher sait exprimer dans tous les aspects du jeu.

Sarabia a prouvé des talents de finisseur précieux pour un milieu offensif. Bon des deux pieds, doté d'une belle frappe de balle, il constitue un danger permanant à l'approche de la surface. Mais ce qui le rend encore plus redoutable, c'est sa relation avec les autres. "Il s'adapte facilement au jeu de ses coéquipiers et c'est facile de s'adapter à lui", explique Florido. Le meilleur exemple, c'est le duo qu'il a formé avec Wissam Ben Yedder. Les statistiques vont dans ce sens. La saison passée, Sarabia a offert six buts au Français. Et l'ancien Toulousain lui en a donné cinq. Ils ont constitué le meilleur duo passeur/buteur de Liga en 2018-19.

Les meilleurs duos buteurs-passeurs en Liga sur la saison 2018-19

Un joueur polyvalent et flexible

De ce point de vue, n'importe quel entraîneur se réjouirait de posséder Sarabia dans son effectif. Le joueur formé au Real Madrid a évolué à quasiment tous les postes depuis le début de sa carrière. Milieu relayeur, latéral gauche, ailier à droite ou à gauche, même avant-centre. Et milieu offensif axial. C'est dans ce rôle qu'il a pris une autre dimension la saison passée sous les ordres de Pablo Machin, dans un système en 3-4-2-1. Aligné le plus souvent en soutien de Ben Yedder en compagnie de Franco Vazquez, Sarabia a trouvé des conditions idéales pour exprimer ses multiples talents.

Mais son parcours indique surtout une capacité d'adaptation à plusieurs schémas. Après le remplacement de Machin par Joaquin Caparros au mois de mars, l'ancien international Espoirs (23 sélections, 4 buts) a été repositionné en ailier droit dans un 4-4-2, l'autre poste auquel il est le plus habitué. Un peu moins près du but, Sarabia a cependant su garder le même rendement avec trois buts et quatre passes décisives sur ses sept derniers matches de la saison. C'est le joueur idéal pour un entraîneur adepte des changements tactiques, même en cours de match. Comme Thomas Tuchel.

Pablo Sarabia (Séville FC)

Pablo Sarabia (Séville FC)Getty Images

Un joueur travailleur et fiable

Tuchel réclamait des joueurs fiables au moment d'évoquer le mercato estival du PSG. Avec Sarabia, il sera servi. Sa polyvalence témoigne déjà de sa capacité à faire les efforts défensifs, une qualité qui a fait régulièrement défaut aux éléments offensifs du PSG. L'Espagnol a une mentalité différente qui devrait être précieuse pour le club de la capitale. "Il a acquis cette culture du travail à Getafe, où il a joué durant cinq ans avant de rejoindre Séville, explique Florido. Il a confirmé avec ses différents entraîneurs à Séville qu'il était un gros travailleur. Et il fait preuve de continuité dans ce travail."

Sarabia, qui a disputé entre 46 et 53 matches toutes compétitions confondues lors de chacune de ses trois saisons à Séville, a aussi prouvé sa durabilité et sa capacité à reproduite les efforts. La question est de savoir s'il sera capable de la transposer dans un club aux ambitions supérieures à celle de Séville. "Il y a aussi de la pression à Séville même si ce n'est pas comme au PSG, rappelle Florido. Il a joué des gros matches, en Liga, en Ligue Europa et en Ligue des champions. Je ne sais pas s'il sera performant à Paris, mais Séville est aussi un grand club."

Le milieu espagnol a tout de la recrue idéale, surtout à ce prix. En progression constante sur l'ensemble de sa carrière, à l'image de ses trois années sévillanes, Sarabia a peu de défauts. "Le seul que je lui trouve, c'est qu'il a parfois tendance à être un peu intermittent, conclut Florido. Il lui arrive de disparaître dans certains matches." Comme à beaucoup de joueurs finalement. Cela ne change pas grand-chose à l'impression que Paris n'est pas loin d'avoir réalisé l'une des plus belles affaires du mercato.

Vidéo - Sarabia, une clause au rabais et un cadeau tombé du ciel pour le PSG

02:43
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0