Getty Images

Le PSG a fini par se fâcher tout rouge

Le PSG a fini par se fâcher tout rouge

Le 07/12/2019 à 19:26Mis à jour Le 07/12/2019 à 19:51

LIGUE 1 - Mené au score jusqu'à l'approche du dernier quart d'heure, le Paris Saint-Germain a mis le turbo une fois que Montpellier s'est retrouvé à 10. Trois buts de Neymar, Mbappé et Icardi ont permis au leader de se sortir d'un mauvais pas. Avec cette victoire (1-3) dans l'Hérault, Paris consolide sa première place et conserve ses huit points d'avance sur l'OM.

Le PSG a souffert. Le PSG a mal joué. Le PSG, l'image de Neymar, a parfois été agaçant. Mais le PSG a quand même trouvé les ressources pour s'imposer face à Montpellier à la Mosson, après avoir été mené au score et perdu deux joueurs sur blessure. Une fois encore, le club de la capitale s'en est remis au talent de deux hommes. Neymar, d'un somptueux coup franc, et Kylian Mbappé, avec un enchaînement parfait, ont remis leur équipe sur la bonne voie avant que Mauro Icardi ne valide un succès ô combien compliqué (1-3). Comme souvent en Ligue 1 cette saison, une dizaine de minutes d'éveil aura suffi à Paris.

Kylian Mbappe (PSG) face à Montpellier

Kylian Mbappe (PSG) face à MontpellierGetty Images

Le PSG… au talent

Le PSG ne méritait pas mieux à la mi-temps, compte tenu de son visage affiché pendant 45 minutes. Où l'on a vu un Neymar omniprésent mais maladroit. Où l'on n'a vu ni Mbappé ni Icardi, ses deux compères d'un trio d'attaque titulaire encore inédit cette saison. Lors du second acte, Montpellier a longtemps fait le dos rond face à des Parisiens inoffensifs, incapables de trouver une faille, voire un simple décalage. Puis, sur une énième provocation, Neymar a obtenu l'expulsion logique de Pedro Mendes et un coup franc qu'il a expédié dans la lucarne pour l'égalisation (1-1, 74e). Première illumination d'une terne prestation.

La deuxième lueur est arrivée très vite, trop vite même pour des Montpelliérains réduits à dix. A peine remis de l'exploit de Neymar, ils ont cédé sur une frappe de Mbappé, auteur au préalable d'un crochet intérieur délicieux (1-2, 76e). Quelques minutes plus tard, le trio magique, qui n'avait pas échangé grand-chose jusque-là, s'est mis en action : ouverture dans le bon tempo de Neymar pour Mbappé, centre de l'extérieur du pied pour la volée parfaitement équilibrée d'Icardi (1-3, 81e). Clinique. En à peine dix minutes, le PSG a écoeuré une équipe qui avait tout bien fait.

A l'arrivée, on ne sait plus quoi penser de ce PSG, tout à la fois capable d'accélérer quand il veut et de donner cette impression de nonchalance peu reluisante. Au point qu'il est possible de voir le verre à moitié plein, à savoir qu'il y a suffisamment de talent dans cette équipe pour réagir dans un laps de temps très court, même quand les vents sont contraires. Ou à moitié vide, quand on constate le manque d'intensité criant dans les matches sans enjeu particulier. Constamment sur courant alternatif, cette équipe du PSG reste une énigme à l'approche de la trêve hivernale.

Neymar a réveillé le PSG à Montpellier.

Neymar a réveillé le PSG à Montpellier.Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0