Getty Images

Wenger président ? Yes he can !

Wenger président ? Yes he can !

Le 08/02/2020 à 12:55Mis à jour Le 08/02/2020 à 18:08

LIGUE 1 - Arsène Wenger figure visiblement tout en haut de la short-list du Stade Rennais pour succéder à Olivier Létang au poste de président. Homme de terrain jusqu'à maintenant, l'Alsacien a toutefois le vécu pour diriger un club. Encore plus s'il a le profil de l'actuel 3e de L1.

Travailler dans un club sans être au bord du terrain, ce serait une première dans sa carrière. Il n'en serait pas moins légitime et compétent. Celui qui a intégré en novembre dernier la FIFA, avec le titre pompeux de responsable du développement du football mondial, s'y connait en gestion d'un club au quotidien. Au cours des 22 saisons passées à Arsenal, Wenger était bien plus qu'un simple manager. Il avait un œil partout, tout le temps, en contact direct avec ceux qui tenaient les cordons de la bourse. Ce n'est pas un hasard si le PSG, entre autres, s'était penché sur son profil pour sa direction sportive. Il y avait des doutes sur l'entraîneur Wenger après son départ des Gunners. Pas sur le dirigeant, dont la vision et la connaissance du football ne sont plus à démontrer.

Wenger s'y connait en croissance

Son impact sur le recrutement était évident à Arsenal. Chaque arrivée devait s'inscrire dans son projet de jeu, il avait un regard avisé sur le marché des jeunes joueurs et il a développé ses réseaux en se retrouvant en première ligne sur les transferts. Autant de qualités qui seraient bien utiles au Stade Rennais. Surtout que le club breton se sent arriver à un tournant dans son histoire. Il a remporté en avril dernier son premier titre depuis 1973 avec la Coupe de France. Il est en l'état 3e de Ligue 1 et candidat à une qualification pour la Ligue des champions, une compétition qu'il n'a jamais disputée dans son histoire. Si le départ de Létang a touché certains joueurs de l'effectif, son remplacement par Wenger enverrait un message clair quant aux objectifs rennais à long terme et la continuité du projet.

Arsène Wenger

Arsène WengerGetty Images

Echaudée par des échecs cuisants au début du XXIe siècle, la famille Pinault a longtemps serré la vis financièrement. Mais elle a les moyens d'entretenir la dynamique positive des derniers mois si elle s'entoure des bonnes personnes. Wenger a prouvé avec Arsenal qu'il était l'homme idoine pour faire franchir un cap à un club. Sans aller jusqu'à envisager de répliquer le succès sportif XXL connu avec les Gunners (trois titres en Premier League, sept FA Cups et deux finales de Coupes d'Europe), il sait comment gérer la croissance. Avec intelligence et sans excès dans les dépenses.

Wenger - Stéphan, un duo qui a tout pour s'entendre

Il a en plus tout pour s'entendre avec un entraîneur du profil de Stéphan, dont la filiation avec l'ex-coach de Monaco se dessine par son travail. Pas anodin dans une volonté d'assainissement de l'environnement du club. Stéphan a clairement bénéficié d'un vote de confiance des propriétaires. Il a redressé son équipe après un coup de mou automnal, lié en partie à la Ligue Europa. Rennes est ainsi sur le podium du championnat et toujours en lice pour conserver son titre en Coupe de France. Une réussite à laquelle Létang n'est pas étranger. Mais son opposition frontale avec Stéphan l'empêchera de gérer le lancement du prochain étage de la fusée. Une mission à la hauteur de Wenger.

Arsène Wenger spricht über den FC Bayern

Arsène Wenger spricht über den FC BayernGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313