Les supporters marseillais n’ont pas dû en croire leurs yeux quand Nasser Larguet a couché les noms de Saîf-Eddine Khaoui, Ahmadou Dieng et Henrique dans le onze de départ pour affronter Nice, ce mercredi. Au regard de la prestation du trio, on peut affirmer que l’entraîneur a eu le nez fin. Car c’est peu dire que les trois joueurs ont donné satisfaction, au moins le temps d’une soirée victorieuse (3-2) et alors que l’OM a besoin de quelques lueurs d’espoir dans la situation compliquée qui est la sienne.
Des trois en question, c’est certainement Saîf-Eddine Khaoui (25 ans) qui s’est le plus montré. L’ancien joueur de Caen, qui n’avait plus goûté aux joies d'une titularisation en L1 depuis décembre 2018, s’est signalé avec un doublé plein d’opportunisme lors de ce match en retard de la 11e journée. Il a été tout à la fois disponible - en témoignent ses centres depuis le couloir gauche - et décisif. Il a été l’homme fort de l'attaque, alors que Dimitri Payet était sur le terrain.
Ligue 1
L'OM se libère enfin
17/02/2021 À 21:53
Au sortir de la rencontre, Khaoui ne pouvait pas cacher son émotion au micro de nos confrères de Canal Plus, heureux d’avoir livré une telle performance qui pourrait servir de déclic, pour lui comme dans l’esprit de son entraîneur. "Je l’attendais depuis longtemps, j’attendais d’avoir une chance d’être titulaire. Collectivement, on a fait un grand match, c’est un match référence pour la suite. J’ai la chance d’avoir eu la confiance du coach et ça change tout pour un joueur. Ce soir, je lui ai rendu sur le terrain", explique celui pour qui l’OM est "un club de cœur depuis tout petit" et qui a été "sorti du placard" de l'aveu même de son coach.

La joie des joueurs de l'OM face à Nice

Crédit: Getty Images

"Ils ont rendu ce que j’attendais d’eux" se félicite Larguet

De son côté, Henrique, parfois injustement critiqué alors qu’il n’a que 19 ans, a soigné ses statistiques avec un centre en retrait payant sur le premier but de Khaoui. Il s'est également fendu d'une belle relation technique avec Payet, ce qui est toujours positif pour la suite. Il a encore connu du déchet, mais c’est ce genre de performance qui devrait lui permettre d’engranger de la confiance et d’exploiter son potentiel. Cette prime à la jeunesse et à la fraîcheur de la part de Nasser Larguet a également été incarnée à merveille par Ahmadou Dieng (20 ans). S’il n’a pas été le plus en réussite des trois, il s’est montré généreux pour sa première titularisation sous le maillot de l’OM en L1. Il a même fait montre de spontanéité sur une talonnade dans la surface ayant permis à Khaoui, encore lui, de toucher la barre (41e).
Bien sûr, Khaoui, Dieng et Henrique ont profité des absences (Dario Benedetto suspendu, Arkadiusz Milik blessé), ainsi que de choix surprenants et peut-être pas pérennes du coach (Valère Germain et Florian Thauvin sur le banc). Mais il faut savoir saisir les opportunités de s'illustrer. "Ils ont rendu ce que j’attendais d’eux, une copie tout à fait correcte", a apprécié Larguet. C’est déjà beaucoup dans une saison où tout est compliqué et où tout peut aller très vite. Pour preuve, tout n’a pas été parfait pour les Marseillais face à Nice, qui est parvenu à réduire deux fois l'écart et a touché le poteau dans les ultimes secondes. Un quasi hold-up qui aurait gâché la soirée des trois invités surprises.

Alvaro Gonzalez (OM) marque contre Nice

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Khaoui prêté par Marseille à Caen
31/08/2018 À 16:58
Ligue 1
Ce qu'il faut savoir de Khaoui, le nouveau pari (risqué) de l'OM
19/06/2016 À 10:38