Quand Depay est là, Lyon va. C'est un peu le bilan de la semaine pour les Gones. Dimanche dernier, le Néerlandais avait fait un retour tonitruant dans le onze de départ lyonnais avec trois passes décisives pour guider l'OL vers un succès à Strasbourg (2-3). Sept jours plus tard, il a encore brillé pour apporter une très nette contribution à la victoire face à Monaco (4-1). Deux matches remportés consécutivement, cela n'était pas encore arrivé cette saison pour le club rhodanien, remonté à la sixième place du classement.

Difficile ne pas voir la corrélation avec le retour de Depay parmi les titulaires. Face à Monaco, il a encore été omniprésent même si la défense monégasque a été particulièrement complaisante. Auteur de l'ouverture du score sur un service d'Houssem Aouar, à l'origine du deuxième but avec une ouverture lumineuse pour Tino Kadewere, puis du troisième avec une talonnade sur le penalty obtenu par Karl Toko-Ekambi, le capitaine lyonnais a été l'homme fort de l'animation offensive de l'OL.

Ligue 1
Un départ tonitruant et l'OL corrige Monaco
25/10/2020 À 21:44

Il l'a toujours été. Et les difficultés rencontrées par Lyon, qui restait sur cinq matches sans victoire avant son succès à Strasbourg la semaine passée, n'avaient fait que renforcer cette impression. Il y avait cependant un doute légitime sur la capacité de Depay à redevenir le leader des Gones après son transfert avorté au FC Barcelone dans la dernière ligne droite du mercato. Et la décision de Rudi Garcia de le sortir de son onze de départ laissait penser que le Néerlandais avait mal digéré cet épisode.

"Ce n'était pas mon choix d'être sur le banc"

Il n'en est rien. Depay en a apporté une preuve éclatante en signant deux prestations de haute volée à Strasbourg puis face à Monaco. Il affiche désormais des statistiques remarquables avec 5 buts et 3 passes décisives en 8 journées. Et si cela ne suffisait pas, il a tenu lui-même à affirmer qu'il était pleinement investi avec le club rhodanien. "J'ai toujours été concentré sur Lyon, a-t-il assuré au micro de Téléfoot après la rencontre. Ce n'était pas mon choix d'être sur le banc. Je suis heureux ici. Quand je joue, je veux être le meilleur possible."

Etre le meilleur, ce n'est pas seulement enchaîner les buts et les passes décisives. Depuis son retour dans le onze de départ, Depay affiche un rayonnement bien plus large. Il participe au jeu et aux tâches défensives, il fait preuve d'agressivité dans les duels pour conserver les ballons et permettre au bloc lyonnais de remonter. Le capitaine des Gones a parfaitement joué son rôle de leader lors des deux dernières sorties d'un club rhodanien qui en avait bien besoin tant il était moribond avant cela. "On sait le joueur qu'il peut être, a reconnu Rudi Garcia. Il tire l'équipe vers le haut."

Depay bonifie en effet les hommes qui sont autour de lui. A l'image de Karl Toko Ekambi. Avec le Néerlandais et Anthony Lopes, auteur de deux parades déterminantes en première période, l'ancien Angevin a été l'un des grands protagonistes de la soirée avec son doublé et une omniprésence offensive sur l'ensemble du match. Avoir Depay à ses côtés lui fait manifestement beaucoup de bien. Toko Ekambi vient ainsi d'inscrire quatre buts en une semaine après avoir été muet en championnat jusque-là.

A l'image du Camerounais, l'OL tout entier est transfiguré depuis que sa star néerlandaise a retrouvé un statut de titulaire. Si les Gones sont remontés à la 6e place du classement, c'est en grande partie grâce à lui. Et son retour aux affaires tombe à point nommé alors que se profile un déplacement à Lille puis la réception de Saint-Etienne pour le derby. "Comme on n'a pas de Coupe d'Europe, c'est un peu notre Ligue des champions", a estimé l'entraîneur lyonnais. Le genre de rendez-vous qui devrait motiver Depay encore davantage.

Ligue des champions féminine
La Juve pour l'OL, Leczna pour le PSG
HIER À 13:08
Ligue 1
Thomas sur la sortie de Lopes : "Il m'a dézingué"
23/11/2020 À 07:33