Golden Boy en 2016, où en est Renato Sanches en 2021 ? Pas aussi haut que son début de carrière le présageait. Mais à 23 ans, le milieu de terrain lillois a encore l'avenir devant lui. Il y croit en tout cas, malgré une saison très perturbée par les blessures, comme il l'a évoqué dans un entretien accordé au journal L'Equipe, publié ce dimanche, jour de choc à Monaco pour les Lillois (17h05).
"Je suis de retour et je suis prêt", clame le milieu de terrain portugais, avant ce match phare de la 29e journée de Ligue 1, le 1er se déplaçant sur la pelouse du 4e. Questionné sur un éventuel stress qui serait la cause de ses blessures, comme l'a suggéré son entraîneur Christophe Galtier, Renato Sanches estime qu'il doit rester fidèle à ses sensations : "Je respecte l'opinion du coach, mais je vis de mes émotions. Après deux ou trois mois sans jouer, c'est normal d'être impatient, voire stressé (…) je suis entier."
Mais il explique, aussi, avoir fait un travail sur lui. Mentalement comme physiquement. "Je ne crains pas de récidive. J'ai fait mon introspection, confie Sanches, toujours auprès de L'Equipe. J'ai réfléchi sur les endroits où je devais être plus attentif, j'ai bossé en salle sur du renforcement musculaire spécifique (il a notamment eu des problèmes aux ischios-jambiers de la jambe gauche, NDLR)." De quoi, peut-être, gonfler ses statistiques (1 but et 1 passe décisive en 16 matches de L1 en 2020-2021), et surtout avoir un impact sur le sprint final.
Ligue 1
Des solutions à foison, des buteurs en pleine bourre : Galtier et le choix du roi
13/03/2021 À 16:16

"Paris reste l'adversaire le plus dangereux"

Un retour en forme durable du milieu lusitanien pourrait ainsi être très précieux pour le LOSC, dans la course au titre. Les Lillois ont deux points d'avance sur le PSG et l'OL (qui a déjà joué sa rencontre de la 29e journée), sept sur l'AS Monaco. Et Sanches y croit : "Depuis trois saisons (il est arrivé en 2019, NDLR), le club a énormément grandi, les joueurs progressent. On a gagné le respect des grandes équipes historiques : Paris, Lyon, Marseille ou Monaco. Est-ce qu'on peut remporter le Championnat ? On joue pour ça (…) Je sens mon équipe capable d'y parvenir." Il pointe du doigt le principal rival des Nordistes : "Paris reste l'adversaire le plus dangereux."

Le Lillois Renato Sanches face au Milanais Brahim Diaz.

Crédit: Getty Images

Victime de racisme : "Ce n'est pas possible d'entendre ça"

Dans cet entretien réalisé jeudi, Renato Sanches a par ailleurs raconté avoir été victime d'insultes racistes, le week-end dernier à Ajaccio (victoire 1-3 en Coupe face au Gazélec) : "Je comprends que certains supporters veuillent provoquer. Ils se disent qu'ils n'ont pas forcément l'équipe pour l'emporter et utilisent ce genre d'insultes immondes pour nous déstabiliser (…) Ce n'est pas possible d'entendre ça sur un terrain de foot. Ni de l'admettre."

Renato Sanches (Lille) contre Brest - Ligue 1

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Draxler, gâchis récurrent, chance inespérée
13/03/2021 À 13:00
Ligue 1
Renato Sanches, "une recrue vraiment spéciale" pour Ingla
26/08/2019 À 12:16