On a souvent cru voir le fantôme de Lionel Messi. Une bien pâle copie du joueur qui pourrait recevoir lundi le septième Ballon d'Or de sa carrière. L'Argentin a multiplié les imprécisions et les maladresses sous la neige dimanche à Geoffroy-Guichard. Pourtant, au bout du compte, c'était bien lui l'homme du match. Auteur de ses trois premières passes décisives depuis son arrivée dans le championnat de France, la Pulga a permis au PSG de renverser une situation délicate dimanche à Saint-Etienne (1-3). C'est le match paradoxal par excellence.
Le génie sud-américain n'a pas sorti beaucoup de gestes magiques de son fabuleux pied gauche. Mais il a suffi de trois coups de patte dont Messi a le secret pour faire toute la différence de Forez. Un premier coup franc botté sur le crâne de Marquinhos pour permettre au PSG d'égaliser juste avant la pause. Un caviar pour prendre toute la défense stéphanoise à revers et envoyer Angel Di Maria donner l'avantage au Parisien. Et un centre impeccablement dosé sur la tête de Marquinhos, encore lui, pour sceller définitivement la victoire du club de la capitale.
Ligue 1
Le PSG renverse Saint-Etienne mais perd Neymar
28/11/2021 À 13:56
Suffisant, largement, pour faire oublier un nombre incalculable de ballons mal dosés et une frappe non cadrée dans une position idéale sur un tir de Neymar repoussé par un Etienne Green en état de grâce. Le niveau d'exigence est tel avec la Pulga que la moindre passe manquée ne passe jamais inaperçue. Alors quand il les enchaîne… Cela ne doit cependant pas faire oublier son impact sur l'animation offensive du PSG. Dans un match où il a souvent été maladroit et emprunté, il a, au-delà de ses trois passes décisives, créé pas moins de huit occasions de but parisiennes.

Le véritable dépositaire du jeu

Le changement de système opéré par Mauricio Pochettino n'y est pas forcément étranger. A Saint-Etienne, l'entraîneur parisien a troqué son 4-3-3 habituel pour un 4-4-2, au sein duquel Angel Di Maria a occupé le côté droit du milieu de terrain tout en rentrant régulièrement vers l'intérieur. Repositionné dans l'axe, en soutien de Kylian Mbappé, Messi a été beaucoup plus facile à trouver pour ses coéquipiers que sur l'aile droite dans le 4-3-3. Il s'est mué en véritable dépositaire du jeu parisien. Avec du déchet, donc. Mais surtout une capacité bien plus nette à se montrer décisif.
C'est une montée en puissance qui se confirme pour l'Argentin en championnat, huit jours après son premier but en Ligue 1 face à Nantes (3-1). Ce triplé de passes décisives est maintenant un premier pas pour lever les doutes quant à sa faculté à affoler les statistiques au PSG comme il le faisait au FC Barcelone. C'est d'ailleurs le premier réalisé en Ligue 1 cette saison, et le troisième en carrière pour le sextuple Ballon d'Or en championnat. Il avait déjà réussi pareille performance face à Getafe en 2016 et au Betis en 2020 en Liga.
Messi est donc sur le bon chemin. Il a aussi eu la réaction attendue après une prestation très décevante mercredi face à Manchester City (2-1) en Ligue des champions. "C'est important, s'est réjoui Pochettino au micro de Prime Vidéo après la rencontre. Leo est un joueur incroyable. Qu'il donne trois passes décisives, c'est important aussi. C'est juste une question de temps pour qu'il marque des buts." "Je suis satisfait car sans aucun doute, il va de mieux en mieux", a-t-il ajouté un peu plus tard en conférence de presse. Cela ne s'est pas toujours vu sur le terrain à Saint-Etienne. Beaucoup plus au tableau d'affichage. Et c'est bien le plus important.
Coupe de France
Quatre joueurs positifs au Covid au PSG, Mbappé et Verratti bien présents à la reprise
01/01/2022 À 18:02
Ligue 1
Un duo plutôt qu'un trio : Le PSG doit-il sacrifier Neymar ?
10/12/2021 À 16:58