Une conférence de presse très attendue. Ce samedi, soit trois jours après la nouvelle claque reçue par le Paris Saint-Germain en Ligue des champions face au Real Madrid (3-1), Mauricio Pochettino est revenu sur la faillite collective de son équipe. L’entraîneur argentin, qui ne cache pas "avoir la rage", a avoué prendre sur ses épaules "une part de responsabilité" de l’élimination du PSG dès les huitièmes de finale, et ce malgré "60 minutes de grande qualité".
Comme il l'avait déjà fait mercredi, au même titre que Nasser al-Khelaïfi et Leonardo, Pochettino a de nouveau pointé du doigt l’arbitrage de Danny Makkelie, qui, selon lui, a bien aidé la formation de Karim Benzema (auteur d’un triplé), à inverser la tendance sur la pelouse du stade Santiago Bernabéu. Sans pour autant occulter la liquéfaction de ses troupes : "On a regardé le match plusieurs fois, il y a eu une faute de Carvajal sur Kylian, Militao a fait appel à l’assistance vidéo, et je ne comprends pas comment il n’y a pas eu de faute sur Donnarumma… tout s’est enchaîné. L’équipe a vécu un choc émotionnel important. Mais on ne peut que s’excuser de ne pas avoir réussi à gérer ce momentum".
Ligue 1
Mbappé : "C’est le projet du club, pas mon projet"
HIER À 19:34

Y avait-il faute sur Donnarumma ? "Ça peut se siffler mais ça n'explique pas le trou noir du PSG"

Pochettino veut aller de l’avant

Interrogé sur sa décision de préférer Gianluigi Donnarumma à Keylor Navas, Mauricio Pochettino a été très clair sur la question. "Le fait d’avoir choisi Donnarumma n’a rien à voir avec la confiance que je porte à l’un ou l’autre, c’est simplement une décision que j’ai prise. Après une défaite, c’est facile de dire que ce n’était pas le bon choix mais les informations que j’avais en ma possession ne me font pas regretter cela". Et selon l’entraîneur parisien, le Costaricien, qui "continue à montrer son soutien à l’équipe comme tous les joueurs qui n’ont pas joué", ne lui en tient pas rigueur.

Faut-il reconstruire autour de Messi, de Neymar ou s’en séparer ?

A la veille de la réception des Girondins de Bordeaux, ce dimanche à 13h00, Pochettino, qui se sent "apte pour les prochaines échéances" a également tenu à préciser que son groupe devait se remobiliser pour repartir de l’avant. "L'ensemble de l'équipe est affecté. Il faut retrouver la motivation pour gagner ce 10e titre de champion de France", a-t-il précisé. Avant de conclure en donnant quelques indices sur la formation qui sera alignée au Parc des Princes : "Il y aura des jeunes dans l’effectif, mais il est important que les joueurs majeurs participent au match pour éliminer la frustration de mercredi". Bordeaux est prévenu, mais Paris n'a plus le droit de décevoir.
Ligue 1
Des joueurs en échange ? Pour Galtier, Nice a fixé son prix, Paris négocie
19/06/2022 À 06:46
Ligue 1
Le 4-4-2 de Galtier serait-il transposable au PSG ?
16/06/2022 À 21:40