Nantes se sent bien à la Beaujoire. Au terme d'un match tendu marqué une expulsion de chaque côté, les Canaris ont enregistré un troisième succès de rang sur leur pelouse, face à Clermont (2-1), samedi après-midi. La formation d'Antoine Kombouaré, portée par un très bon Ludovic Blas, grimpe provisoirement à la 5e place. Pour celle de Pascal Gastien, c'est la rechute après une victoire contre le champion de France lillois la semaine dernière.
Sept équipes se tenaient en un point entre la 8e et la 14e place avant le coup d'envoi de cette rencontre. Alors forcément, la moindre victoire peut faire office de sacré tremplin. C'est le cas pour Nantes, qui réalise provisoirement l'un des coups de cette journée, en revenant par exemple à égalité de points avec l'OM, 3e, qui défiera le PSG dimanche soir. La moindre défaite peut faire mal, aussi. Ce samedi, c'est le cas pour Clermont, qui reste englué à la 14e place après avoir retrouvé des couleurs contre le LOSC la semaine dernière.
Coupe de France
"Il est redevenu un joueur de football" : Que s’est-il passé avec Augustin ?
IL Y A 6 HEURES
De gros enjeux qui suffisent à expliquer la tension observée sur la pelouse en cette fin d'après-midi. Alors qu'Andrei Girotto, puis Moses Simon, s'en sont très bien sortis malgré des coups de coude, Johan Gastien a vu rouge pour un léger geste d'humeur sur… Girotto, à la demi-heure (30e). Expulsion et tension sur le banc, en prime, entre Antoine Kombouaré et le staff clermontois. Avant, une dizaine de minutes plus tard, un nouveau rouge : celui de Sébastien Corchia, pour un tacle beaucoup trop appuyé sur Vital N'Simba.

6e but pour Bayo… et pour Blas

Heureusement, il s'est aussi passé de belles choses sur la pelouse. Quelques secondes avant de rejoindre les vestiaires, Corchia a déposé un coup franc sur le pied droit de Girotto, venu ouvrir le score d'une belle volée (1-0, 38e). Puis, revigoré au retour des vestiaires, le promu clermontois a égalisé rapidement grâce à un très bel enchaînement de Mohamed Bayo (1-1, 49e). La promesse d'une seconde période ouverte.
Ce fut le cas, dans cette opposition de 4-4-1 généreuse en espaces. Mais c'est bien Nantes qui a continué de maîtriser les débats. Replacé dans l'axe, Ludovic Blas est monté en puissance jusqu'à lancer Randal Kolo Muani en profondeur. Altruiste, son coéquipier lui a parfaitement remis en retrait, pour une conclusion pied gauche clinique (2-1, 61e).
Son sixième but cette saison, tout comme Bayo. Mais surtout un trop gros coup sur la tête des visiteurs, qui n'ont jamais réagi. Kolo Muani (75e), à quelques centimètres près, puis Simon, qui a buté sur Arthur Desmas (82e), auraient de leur côté pu alourdir la marque. Mais Nantes se contentera de ce 2-1, synonyme de trois points extrêmement précieux.
Ligue 1
Strasbourg ne s'arrête plus !
19/01/2022 À 19:53
Ligue 1
Monaco dans le Top 5, Metz hors de la zone rouge : Ça bouge en haut et en bas
16/01/2022 À 15:53