Cette statistique n’effraiera certainement pas Pascal Dupraz. Mais elle risque de faire frémir plus d’un supporter de l’AS Saint-Étienne : jamais, depuis 1994 et l’instauration de la victoire à trois points en France, une équipe n’a sauvé sa peau avec seulement 12 points récoltés après 20 journées. 12 unités, c’est le maigre pécule qu’affichent les Verts ce samedi soir, à l’issue d’une défaite concédée à Geoffroy-Guichard face à Lens (1-2).
En jambes en début de partie, les Stéphanois avaient ouvert la marque juste avant la mi-temps, grâce à Ryad Boudebouz. Ils ont ensuite peu à peu baissé le pied et les Artésiens ont finalement renversé la vapeur, Seko Fofana inscrivant le but de la victoire dans le temps additionnel. "En fin de match, nous avons manqué d'essence, a analysé Dupraz en conférence de presse après la rencontre. Certains ont peiné à partir de l'heure de jeu. Nous aurions pu marquer le deuxième but pour mener 2-0, pour faire en sorte de gagner ce match que l'équipe aurait mérité de remporter."
Ligue 1
Bordeaux a un pied et demi en Ligue 2, Metz passe devant Saint-Etienne
14/05/2022 À 20:58
J'ai l'impression que l'ASSE n'est pas épargnée
Seulement voilà, l’ASSE ne s’est pas imposée. Elle n’a pas même pris un point, qui lui aurait permis de revenir provisoirement à trois longueurs de Lorient (18e). Elle n’avance pas, elle n’avance plus, depuis un moment déjà. Et, pour couronner le tout, elle est confrontée à des scenarii cruels, comme contre Nantes juste avant la trêve (0-1). "La défaite contre Nantes me frustrait comme celle face à Lens", a avoué l’entraîneur stéphanois.
Ce dernier déplore notamment de devoir composer avec de nombreux absents car, outre les joueurs partis disputer la CAN, d’autres ont été privés de feuille de match pour cause de test positif au Covid-19. "J'ai l'impression que l'ASSE n'est pas épargnée, a pesté le coach de 59 ans. Il y a le Covid mais je m'aperçois que tous nos adversaires ont tout leur effectif. Je vais dire à nos joueurs de redoubler de vigilance sur les gestes barrières pour que nous soyons au même niveau que les autres."

Dupraz croit en "des jours meilleurs", mais "il faut faire vite"

Le Covid-19, donc, expliquerait en partie les difficultés rencontrées en ce moment par l’actuel bonnet d’âne du championnat. C’est ce qu’avance Pascal Dupraz, qui a tenu un discours optimiste et résolument conquérant face aux médias. "Les supporters nous ont poussés, ça fait chaud au cœur, a-t-il reconnu au micro de Prime Video. Ce samedi soir, j’ai admiré mes joueurs. Si le Covid pouvait nous laisser tranquilles, ça nous arrangerait." Avant d’ajouter, comme pour envoyer un message à ses dirigeants : "On a aussi l’objectif de recruter."
En attendant d’hypothétiques nouvelles recrues, et que celles déjà arrivées finissent de prendre leurs marques (Paul Bernardoni et Sada Thioub étaient titulaires, Bakary Sako était absent à cause du Covid-19), il va cependant falloir grappiller des points sans tarder. "Les défaites ne sont jamais sources d'espoirs, a assuré l'ancien entraîneur de Toulouse. Je n'ai toutefois pas vu une formation qui a abdiqué. Nous irons vers des jours meilleurs si nous gardons ces attitudes, mais il faut faire vite." À commencer par un périlleux derby à Lyon, vendredi prochain (21h).

Mahdi Camara et Saint-Etienne encore frustrés face à Lens

Crédit: Getty Images

Ligue 1
"Ce sont ces joueurs-là qui doivent maintenir Saint-Etienne"
11/05/2022 À 21:00
Ligue 1
Nice retourne les Verts… et maintient Bordeaux en vie
11/05/2022 À 18:55