Le président de la République, venu à Clairefontaine rencontrer l'équipe de France féminine trois jours avant le début du Mondial, a dit soutenir "totalement" le patron de la Fédération française de football, Noël Le Graët, "pour aller contre la réforme prévue à l'UEFA".
"Il faut défendre le modèle qui est le nôtre, nos clubs... Je ne pense pas que c'est une bonne idée de sacrifier au bénéfice de quelques-uns au niveau européen la viabilité de notre modèle", a déclaré le chef de l'État.
Ligue des champions
Ce n'était pas leur finale : De Bruyne sorti sur K.-O., Thiago Silva 40 minutes et puis s'en va
29/05/2021 À 19:51
Macron va s'entretenir avec Gianni Infantino
La réforme de la C1 prévue à partir de 2024, qui pourrait prendre les contours d'une ligue quasi-fermée, a suscité une levée de boucliers de la part des Ligues organisatrices des championnats. Même le président de l'UEFA Aleksander Ceferin a pris ses distances avec le projet porté par l'Association européenne des clubs (ECA).
"On a souvent dénoncé le fait qu'il y avait beaucoup, beaucoup d'argent dans le foot masculin. On a su malgré tout défendre beaucoup de clubs. Je suis à ses côtés (de M. Le Graët, NDLR), pour défendre le modèle français et éviter que ces réformes ne conduisent au pire", a poursuivi M. Macron.
Le modèle actuel, "j'y suis attaché et c'est le message que je vais passer au président de la FIFA que je vois tout à l'heure", a conclu le président de la République.
M. Macron devait rencontrer à l'Elysée Gianni Infantino, en passe d'être reconduit dans ses fonctions mercredi lors du Congrès de la FIFA à Paris.
i

Gianni Infantino

Crédit: Getty Images

Ligue des champions
Paris aura droit à des retrouvailles pimentées face au Barça
14/12/2020 À 11:24
Ligue des champions
Les pronos de la semaine : l’Atlético va faire le boulot
08/12/2020 À 07:25