Sergio Rico : 6

Titulaire seulement pour la neuvième fois cette saison, mardi à Lisbonne, le gardien espagnol a été à la hauteur de l’évènement. Un arrêt facile à la 9e minute, sur une frappe lointaine de Marcel Sabitzer, pour se mettre en confiance et lancer une rencontre sans accroc, avec des prises de balle nettes et rassurantes.

Ligue des champions
L’antisèche : Enfin comme des géants
18/08/2020 À 22:42

En bref : Peu mis à contribution, il n’a rien à se reprocher sur cette rencontre.

Thilo Kehrer : 5

Peu en réussite sur ses montées, le latéral allemand de 23 ans a perdu des ballons que ce soit dans le jeu court ou sur des centres imprécis. Mais il a été solide là où on l’attendait, dans sa moitié de terrain, notamment dans le jeu aérien.

En bref : Pas de dépassement de fonction de sa part, mais un match correct.

Presnel Kimpembe : 6,5

Un ou deux moments de latence et un carton jaune à déplorer. Mais cela ne ternit que peu le bilan de l’international français, qui gagne en expérience, et cela se sent. Il a été de plus en plus saignant dans ses interventions, se battant jusqu’au bout pour préserver le "clean sheet" parisien.

En bref : Encore quelques erreurs à gommer et le surnom de Maestro lui ira à ravir.

Kimpembe intervient, lors de cette demi-finale de C1

Crédit: Getty Images

Thiago Silva : 7

Touché au visage dès le début de la partie, il n’a pas faibli et a aimanté un nombre incalculable de ballons dans sa surface. Face à un collectif de Leipzig peu habitué aux matches d’un tel enjeu, son métier a compté.

En bref : Il veut quitter le PSG sur un sacre historique et se donne les moyens de le faire.

Juan Bernat : 5,5

Il a été fébrile en première période, souvent pris dans son dos. Mais intéressant offensivement, au contraire de Kehrer. Il a fait mouche sur l’une de ses projections vers l’avant, pour plier le match en inscrivant le troisième but du succès 3-0 de Paris.

En bref : Un début chaotique que son but éclipse aisément.

Les joueurs du PSG, vainqueurs face à Leipzig ce mardi à Lisbonne

Crédit: Getty Images

Marquinhos : 7

C’est le buteur providentiel de ce PSG version "Final 8". Auteur de l’égalisation mercredi dernier face à l’Atalanta, il a cette fois-ci inscrit le premier but du match. Le timing de son appel sur celui-ci est remarquable. Il a par ailleurs été précis dans son rôle de plaque tournante du jeu parisien, avec en prime de bonnes interventions défensives.

En bref : Un but qui débloque la situation et magnifie un très bon match.

Ander Herrera : 6,5

Un volume de jeu impressionnant lors du premier acte, assorti d'une justesse technique notable. Un peu moins en vue après la pause, mais tout de même auteur d'un match référence pour lui, sous les couleurs parisiennes.

En bref : Ni le plus clinquant ni le plus attendu des Parisiens, il a rendu une belle et précieuse copie.

Remplacé à la 83e minute par Marco Verratti, dont le retour à la compétition pourrait rebattre les cartes.

Le PSG fête sa qualification en finale de la C1.

Crédit: Getty Images

Leandro Paredes : 6

Une tergiversation inquiétante en début de match. Mais il est vite monté en régime. Il récupère le ballon sur le dégagement raté de Gulacsi qui est à l’origine du but du break. Une bonne partition qu’il a failli enrober d’un but sur une frappe très pure dans le dernier quart d’heure.

En bref : Le milieu de terrain parisien a été dominateur, et il n’y est pas pour rien à défaut d’en être le principal instigateur.

Remplacé à la 83e par Julian Draxler, alors que le match avait perdu en intensité.

Angel Di Maria : 8

Il avait manqué face à l’Atalanta. Dans le jeu, mais aussi par sa qualité de frappe sur coups de pied arrêtés. Il a vite prouvé à quel point il était influent dans ce secteur, déposant le ballon sur la tête de Marquinhos pour l’ouverture du score. Opportuniste pour inscrire le deuxième but et offrir le troisième à Bernat. Il a été triplement décisif dans la première qualification du PSG pour une finale de Ligue des champions.

En bref : Il n’a pas été omniprésent pour son retour, mais il a été d'une redoutable efficacité.

Remplacé à la 86e par Pablo Sarabia, qui a eu le temps de délivrer un centre intéressant en direction de Neymar.

Angel Di Maria et Neymar, durant le match

Crédit: Getty Images

Kylian Mbappé : 5

Un bijou de passe pour Neymar très tôt dans le match, puis quelques mauvais choix symptomatiques de son manque de rythme. En deuxième période, il a couru vainement derrière un but qui aurait été bon pour son moral. Mais de la tête, comme du pied ou en duo avec Neymar sur un contre, il n’a pas trouvé la faille.

En bref : Un match d'abord assez anonyme par rapport à son talent, puis frustrant sur le plan individuel.

Remplacé à la 86e par Eric Maxim Choupo-Moting, qui a donc joué... au contraire de Mauro Icardi.

Neymar : 6,5

C’est le Neymar de Lisbonne. Magicien aux quatre coins du terrain, mais qui manque de tranchant face au but. Il a provoqué de nombreuses fautes, a créé beaucoup d’occasions, et en a raté un certain nombre. Sa déviation subtile pour Di Maria, juste avant la pause, est le principal fait d’arme d’un match très complet, puisqu’on l’a même vu actif à la récupération.

En bref : Souvent lumineux mais parfois maladroit. Il a été très bon, mais on l’attend excellent en finale.

Mbappé sur Neymar : "Je crois qu'il n'y a pas de Ballon d'Or cette année mais..."

Ligue des champions
Après l'OM, Saint-Etienne et les autres : Paris, cinquième club français en finale de C1
18/08/2020 À 20:59
Ligue des champions
Un rêve en grand
18/08/2020 À 20:52