"C'est fini pour moi". Fin octobre, le défenseur espagnol de l'OM Alvaro Gonzalez n'a pas caché qu'il voulait tourner la page et ne plus parler de l'affaire avec Neymar. Mais le Brésilien n'est pas forcément de cet avis. Encore marquée par cette histoire, la star du PSG a remis ça sur table au moment d'évoquer la décision des joueurs du PSG et du Basaksehir Istanbul de rentrer aux vestiaires pour protester face à l'attitude "inacceptable" du quatrième arbitre qui aurait désigné le Camerounais Pierre Achille Webo comme "le noir" en roumain ("negru").

Ligue des champions
L'anecdote de Ba sur PSG-Basaksehir : "Crivelli a décidé de ne pas sortir et a été suivi"
11/12/2020 À 19:45

S'il salue "l'attitude parfaite" de tous les joueurs mardi soir au Parc de Princes, Neymar a aussi profité de l'occasion pour évoquer à un nouveau son histoire avec Alvaro Gonzalez, qu'il a accusé de l'avoir traité de "singe" ("mono" en espagnol) lors du houleux PSG-OM du 13 septembre. "C'est un sujet sérieux, très délicat. Malheureusement, cette situation a eu lieu, ce qui est embêtant. Cela a eu lieu avec moi au début de saison, a glissé l'international auriverde au micro de Téléfoot. Je sais que ce n'est pas normal de souffrir d'un acte, d'une insinuation pour sa couleur de peau, pour sa race. C'est du passé..."

Ni Alvaro Gonzalez ni Neymar d'ailleurs - ce dernier avait été accusé d'avoir échangé des propos homophobes et racistes - n'ont été sanctionnés par la commission de discipline. Mais l'ancien attaquant du FC Barcelone regrette de ne pas avoir quitté la pelouse contre l'OM, comme tous les joueurs ont su le faire mardi. "Nous devons faire ça (ndlr : rentrer aux vestiaires). C'est ce qui m'est passé par la tête et que j'aurais dû faire la première fois", conclut-il.

Ligue des champions
Villas-Boas espère que l'arbitre "saura dire pardon"
09/12/2020 À 23:22
Ligue des champions
Les Parisiens fiers d'avoir montré l'exemple face au racisme : "On ne veut plus subir ça"
09/12/2020 À 20:28