Les Madrilènes s'en sont encore sortis grâce à leur courage. Bousculé par l'Inter dans le choc de la troisième journée du groupe B de la Ligue des champions, le Real Madrid a réussi à s'imposer sur sa pelouse, mardi soir (3-2). Au terme d'une affiche entre deux grands d'Europe qui a tenu toutes ses promesses, les hommes de Zinédine Zidane ont pris le dessus sur ceux d'Antonio Conte et réalisent la bonne opération grâce à des buts de Karim Benzema et Sergio Ramos en première période puis une réalisation tardive de Rodrygo après la réduction du score de Lautaro Martinez et l'égalisation d'Ivan Perisic.
Si les Interistes ont voulu mettre le pied sur le ballon en début de match, ils ont vite manqué d'idées dans la construction face au pressing madrilène parfaitement coordonné. Leur défense à trois se révélant en plus curieusement fragile, les visiteurs ont vite vu Marco Asensio solliciter Samir Handanovic (4e) puis Federico Valverde tirer de peu au-dessus de la cible (7e) et même récidiver malgré une excellente position après une remise de Benzema (23e).
Ligue des champions
100 buts : Sergio Ramos franchit une barre symbolique au Real et égale Morientes
03/11/2020 À 21:11

Le Real sans pitié

Les Nerazzurri se sont pourtant également procurés des occasions nettes en contrant vite sur les côtés malgré leur milieu de terrain peu créatif. Nicolo Barella a même trouvé la barre sur une tête croisée après un petit centre de Perisic (10e). Lautaro a chauffé les gants de Thibaut Courtois dans la foulée (11e) et Arturo Vidal a envoyé son puissant tir dans le petit filet extérieur (14e).
Le Real Madrid a bénéficié d'un coup de pouce capital quand Achraf Hakimi, produit de la Maison Blanche, a mal ajusté sa passe en retrait vers son gardien, Benzema a intercepté le ballon et est allé ouvrir le score facilement (1-0, 25e). Bien organisés et percutants sur les côtés grâce à leurs latéraux mais aussi à Marco Asensio et Eden Hazard, les champions d'Espagne ont même doublé la mise après une tête de Sergio Ramos parfaitement décroisée sur un corner venu de la gauche (2-0, 33e).

Zidane a eu le nez creux

Les visiteurs auraient pu baisser la tête, ils ont plutôt fait preuve de caractère en réduisant le score très vite grâce à Lautaro d'un tir dans la course au point de penalty après une jolie talonnade aérienne de Nicolo Barella (2-1, 35e). Les Nerazzurri ont logiquement pu appréhender la seconde période avec envie d'autant que leurs adversaires ont curieusement choisi de se contenter de protéger leur maigre avantage.
Alors que Zidane venait de remplacer Hazard et Asensio par les Brésiliens Vinicius et Rodrygo (64e), l'Inter a été récompensée de ses efforts. Après une récupération haute de Vidal et une passe en profondeur, Lautaro a parfaitement donné de la tête à Perisic dans la surface adverse et le Croate a égalisé d'un petit tir (2-2, 68e). Les deux attaquants auraient ensuite pu permettre à leur équipe de prendre l'avantage mais ils ont raté la cible (75e et 76e). A l'autre bout du terrain, Rodrygo n'a pas commis la même erreur sur une centre précis de Vinicius et n'a laissé aucune chance à Handanovic (3-2, 80e). Grâce au jeune Brésilien, Zidane sort vainqueur de son duel avec son ancien coéquipier Conte. Rodrygo permet surtout au Real de se relancer complètement en grimpant à la 3e place avec 4 points comme le Shakhtar et à seulement une longueur de Mönchengladbach.
Ligue des champions
Stupeur à Anfield : Le bus du Real Madrid a été attaqué
IL Y A UNE HEURE
Ligue des champions
Le Real de Zidane a-t-il une voie toute tracée vers la finale ?
IL Y A 20 HEURES