Renversants Red Devils. Peu inspiré et mené 0-2 à la pause face à l'Atalanta Bergame, Manchester United a trouvé les ressources pour inverser la tendance au retour des vestiaires (3-2) et se relever de sa lourde défaite à Leicester samedi (4-2). La formation d'Ole Gunnar Solskjaer, sauvée par des buts de Marcus Rashford, Harry Maguire et, bien sûr, Cristiano Ronaldo, prend seule les commandes du groupe F, devant sa victime du soir.
Une claque à Leicester samedi. Puis, devant son public d'Old Trafford, un retour aux vestiaires tête basse mercredi. A la mi-temps de son match face à l'Atalanta, on ne donnait pas cher de la peau de Manchester United dans cette 3e journée de la phase de poules. Les Red Devils étaient dans le dur depuis plusieurs semaines, et allaient s'enfoncer un peu plus avant un enchaînement terrible composé de Liverpool, Tottenham, l'Atalanta et Manchester City lors des quatre prochaines rencontres.
Premier League
Un coup de canon et Rangnick réussit ses débuts avec Man U
HIER À 15:55
Mais c'était insulter un peu tôt la force mentale de cet effectif pléthorique. Revenus survoltés des vestiaires, les hommes de Solskjaer ont réduit le score dès la 53e minute de jeu grâce à Marcus Rashford, qui avait beaucoup raté en première période (1-2). Paul Pogba, Edinson Cavani et Jadon Sancho ont ensuite été lancés dans la bataille. Mais ce sont les titulaires qui ont fini par arracher les trois points dans le dernier quart d'heure. Incapable de se dégager proprement sur corner, la formation de Gian Piero Gasperini a été sanctionnée à deux reprises sur des ballons revenus dans les pieds mancuniens.

Marcus Rashford, buteur ce mercredi

Crédit: Getty Images

Ronaldo, comme d'habitude

Harry Maguire, étrangement libre, a d'abord repris de demi-volée un centre de Bruno Fernandes au second poteau (2-2, 75e). Puis l'inévitable Cristiano Ronaldo, déjà auteur du but de la victoire contre Villarreal fin septembre, a claqué une tête imparable sur une offrande de Luke Shaw (3-2, 81e). Old Trafford a explosé, l'Atalanta a définitivement coulé.
Et la formation italienne pourra nourrir de nombreux regrets. Car après les buts de Mario Pasalic, sur un centre de Davide Zappacosta (0-1, 15e) et Merih Demiral, sur un corner de Teun Koopmeiners (0-2, 29e), Josip Ilicic et les siens ont continué de cocher quelques cases pour créer l'exploit. En se reposant, dans ses buts, sur le très bon Juan Musso, qui a écoeuré Fred (20e), Ronaldo (48e, 64e), ou encore Maguire (74e). Et en se créant surtout une énorme double-occasion, qui aurait été synonyme de nouveau break. Mais David de Gea a tenu tête à Duvan Zapata et Ruslan Malinovskyi (71e) et c'est bien United qui a souri.
Cela se retrouve au classement, puisque le club anglais est en tête de son groupe. L'Atalanta est à deux points, tout comme Villarreal, qui a écrasé les Young Boys (1-4) grâce à Pino, Moreno (x2) et Chukwueze. Quatre équipes en trois points après la phase aller, voilà qui promet.
Liga
Juventus, Tottenham, Chelsea en attendant le PSG : Le Barça perd la main dans le dossier Dembélé
HIER À 09:31
Serie A
Naples laisse la tête au Milan, l'Atalanta s'immisce dans la course au titre
HIER À 21:38