Absente de la Ligue des Champions depuis la saison 2017/2018, l’AS Monaco n’a pas manqué son retour dans la plus belle des compétitions à l’occasion du troisième tour préliminaire aller. Sur la pelouse du Sparta Prague, les hommes de Niko Kovac ont affiché un visage sérieux et appliqué pour prendre une belle option pour rallier les barrages (0-2). Aurélien Tchouameni, buteur et victime de cris racistes, a ouvert la voie du succès tandis que Kevin Volland l'a validé après la pause. Il faudra maintenant terminer le boulot à Louis-II, mardi prochain.
Suivez les Jeux Olympiques de Tokyo en intégralité sur Eurosport !
Ligue 1
Nice à l'arrêt face au voisin monégasque
19/09/2021 À 12:59
La saison a changé, mais pas les Monégasques. Face au Sparta Prague, porté par des tribunes plus qu’hostiles, les joueurs de Niko Kovac n’ont pas eu la partie facile. Mais ils sont restés mobilisés, et solides derrière, pour prendre le dessus sur une équipe qui a déjà joué deux journées de championnat cette saison. Pour son premier match officiel, l'ASM a démarré timidement, avant de peu à peu monter à puissance comme elle nous y a si souvent habitués ces derniers mois.

Monaco, tout en sérieux et en contrôle

Il y a quand même eu deux frayeurs, quand Filip Panak a plongé au premier poteau sur un coup-franc (21e), puis quand Adam Hlozek s’est retrouvé seul au second poteau à la réception d’un centre (23e). Il fallait sans doute ces deux petites alertes pour que les Monégasques prennent l'ascendant et lancent leur saison. Et c’est Aurélien Tchouameni qui a ouvert le score, en arrivant lancé sur un corner déposé par Aleksandr Golovin (0-1, 37e). Au moment de fêter son but, il a malheureusement été victime de cris racistes, ce qui a semé un flou sur le bon déroulement de la rencontre, interrompue quelques minutes le temps de calmer les supporters malavisés par un message d'avertissement.
Monaco aurait pu plonger après cet événement extra-sportif. C’est tout le contraire qui s’est produit. Galvanisés par cette avance au tableau d’affichage, les Monégasques ont livré une seconde période encore mieux maîtrisée, permettant alors à Kevin Volland de faire le break, non sans avoir d’abord perdu son face-à-face avec le gardien adverse, bien rattrapé par le fraîchement entré en jeu Sofiane Diop (0-2, 59e). Après la pause, on n’a jamais senti les Tchèques en position de renverser la vapeur, ce qui témoigne de la bonne prestation de l’ASM. Et quand bien même la règle du but à l’extérieur n’existe plus, les voilà en position plus que favorable pour voir les barrages.
Ligue 1
Pas de MNM mais Delort, Dolberg et Gouiri : à Nice, un autre trio sexy... et moins de soucis ?
18/09/2021 À 14:48
Ligue Europa
Monaco, petit succès et vraie relance
16/09/2021 À 20:54