La digestion risque d'être longue pour les Allemands. Humiliée, laminée et claquée par l'Espagne (6-0) ce mardi soir lors de la dernière journée de la Ligue des nations, la Mannschaft a condédé sa pire défaite depuis 1931. Du côté des joueurs, autant dire que c'était la soupe à la grimace après la rencontre. Capitaine d'un bateau allemand à la dérive, Manuel Neuer a pris la parole après ce naufrage.

"C'est très décevant pour nous tous, je ne pense pas que les autres m'aient laissé seul, je suis une partie de l'équipe, nous avons raté ce match tous ensemble, a-t-il déclaré à la chaîne allemande ARD. Il nous a manqué un langage corporel, de la communication. Nous aurions dû nous parler plus sur le terrain, après le premier but, après les buts sur corner, il est important de se soutenir les uns les autres, d'être solidaires."

Ligue des Nations
Ahurissant : l'Allemagne concède sa pire défaite depuis 1931 !
17/11/2020 À 22:23

"Nous avons abandonné notre plan de jeu"

Alors qu'il a encaissé six buts pour la première fois de sa carrière professionnelle, le portier du Bayern Munich reste confiant pour le prochain Euro. "Nous avons encore du temps avant l'Euro, nous devons prendre tous les matches sérieusement. Faire revenir Hummels et Boateng ? Je crois que ce n'est pas le bon moment pour parler des joueurs absents." De son côté, Toni Kroos a parlé d'une défaite qui "fait mal". Joachim Löw a quant à lui assumé ses responsabilités, parlant d'une "soirée noire" pour le football allemand.

Toni Kroos contre Koke lors d'Espagne-Allemagne

Crédit: Getty Images

"Rien n'a fonctionné : langage corporel, agressivité, engagement dans les duels, on n'a rien vu de tout ça sur le terrain", a-t-il expliqué sur la chaîne allemande ARD. Interrogé sur la possibilité de rappeler Thomas Müller, Jérôme Boateng et Mats Hummels, les trentenaires qui brillent avec leurs club du Bayern et de Dortmund, Löw a semblé inflexible. "On a dit qu'on faisait confiance à nos joueurs, nous étions sur une bonne voie, même si on a vu ce soir que nous n'étions pas aussi loin que nous l'espérions, et que nous le croyions", a-t-il reconnu. "Pour le moment, il n'y a aucune raison" de rappeler les anciens, a-t-il assuré.

"A 1-0, nous avons abandonné notre plan de jeu", a-t-il par ailleurs analysé, pour expliquer la débâcle, "nous sommes brutalement sortis du match, nous avons ouvert des espaces (...) il n'y avait ni organisation, ni communication entre joueurs, et ce soir, ça a été mortel". "Après la pause, nous avons essayé de les presser, pour essayer de marquer et de revenir dans la partie, mais ils étaient simplement plus rapides, plus forts collectivement, plus dynamiques, nous n'avons eu aucun contrôle, gagné aucun duel", a admis le sélectionneur, fortement critiqué depuis septembre.

(Avec AFP)

Ligue des Nations
Malgré des appels à partir, Löw va rester sur le banc de l'Allemagne
18/11/2020 À 15:33
Ligue des Nations
Ahurissant : l'Allemagne concède sa pire défaite depuis 1931 !
17/11/2020 À 22:23