AFP

Ligue Europa : Lyon bat le Mlada Boleslav (2-1) et se qualifie pour les barrages

Au-delà de la qualification, l'OL espérait sans doute une meilleure soirée

Le 07/08/2014 à 22:25Mis à jour Le 07/08/2014 à 23:24

Après sa balade à l'aller (4-1), Lyon s'est imposé à Gerland face au Mlada Boleslav (2-1) lors du 3e tour préliminaire retour. Grâce à des buts d'Alexandre Lacazette (55e) et Njie (89e), l'OL se qualifie pour les barrages de la Ligue Europa. Mais Henri Bedimo et Lindsay Rose se sont blessés.

Lyon rêvait sans doute d’un tout autre scénario. Large vainqueur (4-1) de l’aller, l’OL a certes confirmé sa qualification au retour en s’imposant une nouvelle fois face au Mlada Boleslav (2-1) grâce à des buts de Lacazette et N’Jie. En revanche, Hubert Fournier a vu successivement Henri Bedimo (ischios), Lindsay Rose (cuisse) puis Samuel Umtiti (genou) être touchés, plus ou moins gravement. Si la qualification lyonnaise n’a souffert d’aucune contestation, elle aura peut-être coûté plus chère que prévu. Et, à moins de 72 heures de la reprise de la Ligue 1, Lyon n’avait vraiment pas besoin de ça.

A Gerland, les Rhodaniens n’avaient pas la pression pour ce match retour. Pas question pour autant de se relâcher et de laisser passer une occasion de gagner et de se mettre en confiance. Avec une équipe quasi-type en l’absence toujours de Clément Grenier et Yohan Gourcuff (seuls Ferri et Yattara étaient sur le banc), l’OL a surtout su exploiter les côtés, point fort désormais habituel des Lyonnais, malgré la sortie sur blessure de Bedimo (33e). Un premier pépin de santé pour l’équipe lyonnaise, suivi dès le début de la deuxième par un autre, apparemment moins grave de Lindsay Rose (51e). Malgré ces coups durs, malgré la mauvaise première mi-temps lyonnaise ("On a été emprunté techniquement et on a manqué de mobilité autour du porteur", dixit Hubert Fournier), la différence de niveau entre les deux équipes était trop importante pour que les Tchèques tiennent plus d’une mi-temps.

Fékir continue de grandir

Encore très bon ce jeudi en meneur de jeu, Nabil Fékir a été à l’origine de l’ouverture du score lyonnais. Le numéro 18 de l’OL s’est offert un solo sur l’aile gauche avant de résister à deux défenseurs et de centrer fort en retrait. A l’arrivée, Lacazette n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets de Hruska (58e). Un but auquel n’est pas forcément étranger l’entrée en jeu de Jordan Ferri, comme l’a concédé Hubert Fournier : "Je suis satisfait des entrants. Ils ont beaucoup apporté". Le travail dans l’entrejeu du milieu de terrain lyonnais et son application dans le jeu vers l’avant ont fait beaucoup de bien à l’OL, jusque-là trop dépendant des accélérations et de l’orientation du jeu de la part de Fékir. Heureusement pour l’équipe lyonnaise, le milieu offensif de 21 ans ne cesse de progresser. Techniquement comme tactiquement.

Et comme derrière l’OL n’a plus eu grand-chose à craindre… Car, à l’exception d’un penalty concédé bêtement par Koné et transformé (72e) habilement d’une panenka par Milla (formé à Saint-Etienne), Anthony Lopes n’a jamais eu à s’employer, si ce n’est dans des sorties aériennes courageuses. Une preuve supplémentaire s’il en fallait que l’Olympique Lyonnais s’est montré sérieux jusqu’au bout. Tellement sérieux que les joueurs d’Hubert Fournier ont tenu à s’imposer pour faire honneur à leur public venu nombreux avec plus de 20 000 personnes à Gerland. Parfaitement lancé dans la profondeur par Coretin Tolisso, Clinton N’Jie n’a pas tremblé devant le gardien tchèque pour marquer d’un habile extérieur du pied droit (89e). Un but suffisant pour arracher la victoire. Pas pour faire de cette soirée un triomphe. Loin de là.

Lacazette (Lyon) face au Mlada Boleslav

Lacazette (Lyon) face au Mlada BoleslavAFP

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0