AFP

Ligue Europa : Saint-Etienne et la Lazio se quittent dos à dos (1-1)

Saint-Etienne et la Lazio se quittent dos à dos

Le 10/12/2015 à 22:53Mis à jour Le 11/12/2015 à 00:08

LIGUE EUROPA - Un but de Valentin Eysseric (76e) a permis aux Verts de répondre à l'ouverture du score d'Alessandro Matri (52e) et d'obtenir le point du nul dans une rencontre sans enjeu que les joueurs de Christophe Galtier auraient même pu remporter sur la fin.

De gala, il n’y aura eu que le public. Dans un Geoffroy-Guichard en fusion, l’AS Saint-Etienne n’a pu faire mieux que match nul (1-1) face à la Lazio Rome pour le compte de la 6e journée du groupe G de la Ligue Europa. Déjà qualifiées, les deux équipes ont mis une mi-temps à entrer dans la rencontre et les occasions n’ont pas été nombreuses. Malgré tout, profitant d’une erreur d'Etrit Berisha, Valentin Eysseric a répondu (76e) à l’ouverture du score d'Alessandro Matri (52e). Un point mérité pour une équipe stéphanoise vaillante qui a encore perdu ce soir sur blessure Diomande et Karamoko.

Décevant. Timoré. Voilà à quoi ressemblait Saint-Etienne lors de la première heure de jeu. Sans doute transi de froid et par le manque d’enjeu de cette dernière rencontre de poules, les joueurs de Christophe Galtier ont complètement déjoué pendant 60 minutes. Une frappe enroulée de Corgnet sortie par Berisha (24e), un lob lointain de ce même Corgnet sorti par Hoedt (38e) et une tentative au-dessus de Diomandé (54e). Voilà tout ce que l'on a eu à se mettre sous la dent pendant la première heure de jeu des Stéphanois.

Un dernier quart d’heure de feu

Comme si cela ne suffisait pas, Saint-Etienne, qui a perdu Karamoko, touché au genou (21e), et Diomandé, touché à la cuisse (57e), a mal débuté la deuxième mi-temps et, à force de reculer face à la pression laziale, les Verts ont craqué. Déjà avertie à de multiples reprises (14e, 19e, 28e, 29e, 51e), la défense stéphanoise a laissé Matri seul en pleine surface. Un contre favorable, un piqué sur Moulin et une tête plus tard, la Lazio prenait les devants (53e). Et sans un gros raté de Djordjevic qui ne toucha que le poteau de Moulin (55e) et un nouvel arrêt de Moulin face à Felipe Anderson (60e), les Verts auraient sans doute sombré. Alors que cela les a - enfin - réveillés.

Malgré une parade devant Corgnet (62e), Berisha va finalement se révéler être le maillon faible de son équipe. Sur une frappe lointaine anodine d’Eysseric, le portier albanais a perdu ses appuis et vu le ballon finir au fond des filets (76e). Une grossière erreur que le portier de la Lazio rattrapera en fin de match en stoppant la tentative de Maupay (89e), par ailleurs auteur d’un gros raté seul face un but quelques minutes plus tôt (84e). Un point, c’est plutôt logique et assez mérité pour les deux équipes.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0