Rasséréné mais pas encore enchanté. Quelques minutes après la victoire du Racing Club de Strasbourg face à l'Eintracht Francfort (1-0) en barrage aller de la Ligue Europa, Thierry Laurey s'est félicité de la performance du soir : "Je suis plutôt satisfait de ce que j'ai vu, notamment en première période. On s'est créé pas mal de situations, les joueurs de Francfort se sont cassé les dents sur notre défense", a-t-il constaté. Son seul regret ? "Dans cette période, on aurait pu enfoncer le clou. L'entraîneur de Francfort a fait deux changements et a modifié son équipe. Ils ont attaqué fort et on s'est fait surprendre. Heureusement Matz (Sels) fait un super arrêt", a-t-il analysé.

Ligue 1
Les Rennais encore frustrés
IL Y A 13 HEURES

Laurey : "Il faudra se préparer à souffrir"

Puis la tournure du match a évolué. Beaucoup plus volontaire, l'Eintracht Francfort a changé de visage en seconde période, bien décidé à égaliser. Davantage entreprenant, durant les quarante-cinq dernières minutes, le club allemand a compté sept tirs quand Strasbourg n'en a compté que deux. "On a beaucoup souffert en seconde période, a reconnu Laurey. C'était beaucoup plus compliqué, on n'a pas eu la maîtrise voulue. C'est difficile d'être constant quand on joue tous les trois ou quatre jours et dès qu'on baisse notre vigilance, on peut être inquiété."

Pour le match retour, l'entraîneur strasbourgeois a un mot d'ordre : ne pas se disperser malgré le résultat favorable et rester concentré. Car il le sait, le RCS devra faire preuve des mêmes qualités défensives pour se qualifier. "Il reste 90 minutes, rien n'est fait et il faudra qu'on fasse attention dans ce domaine.Il faudra être capable de bien récupérer et être préparé à souffrir, annonce-t-il, avec un plan déjà en tête. Il y aura des choses à mettre en place qu'il faudra bien respecter. Mais il n'y a aucune raison de trembler car on va jouer devant 50.000 spectateurs à Francfort." Un bel endroit pour marquer l'histoire du club strasbourgeois.

Ligue 1
Guirassy, symbole de la crise de confiance de Rennes
HIER À 18:44
Ligue 1
Du jeu mais une défense passoire : Strasbourg a des brèches à colmater pour décoller
HIER À 16:42