"En quelques minutes, on se fait sanctionner même si on n'a pas été à notre niveau". Christophe Galtier est remonté. Et l'entraîneur lillois dresse un constat sans appel. En 180 secondes, tout a bien basculé. Jusqu’à la 87e minute, le LOSC réussissait le hold-up parfait, en menant au score grâce à un but inscrit par Timothy Weah sur une grossière erreur de Nicolas Tagliafico. Mais un match dure 90 minutes, et non 87. Et jeudi soir, un fait de jeu est venu bouleverser ce 16e de finale aller.
L'arbitre a fait ses choix...
Ligue 1
Lille déçoit encore et Fonte se lâche : "Dans le foot, il faut aimer jouer"
23/10/2021 À 21:32
A trois minutes de la fin du temps réglementaire, Tagliafico, encore lui, s’est effondré dans la surface suite à un contact avec Renato Sanches. A vitesse réelle, l’arbitre de la rencontre Ivan Kruzliak n’a pas hésité et a indiqué le point de penalty. Sur les premiers ralentis, la faute est loin d’être flagrante. A un tel point que l’action est vérifiée par le VAR. Mais malgré son caractère litigieux, le penalty a finalement été confirmé par l’arbitre slovaque. "Le penalty, je ne sais pas, l’arbitre a fait ses choix…" a soupiré Timothy Weah après la rencontre au micro de RMC. Un constat partagé par son coach : "Je trouve que le penalty est très sévère." Loin de se poser ce genre de questions, Dusan Tadic s’est lui chargé de le tirer. Derrière, Lille a un peu moins de dix minutes à tenir pour conserver le score. Mais les choses ne se sont pas passées comme prévues.

Son récital vaut bien cela : le prix dément réclamé par le PSG pour Mbappé désormais

C’est une déception, et c’est une chose que l’on doit corriger
Deux minutes après l’égalisation de l’Ajax, Brian Bobbey a été parfaitement lancé en profondeur par Davy Klaassen. Entré en jeu quelques minutes auparavant, le jeune attaquant néerlandais de 19 ans n’a pas perdu son sang-froid et a remporté son face à face avec Mike Maignan. Derrière, Lille a essayé d’égaliser, en vain. Tout a basculé en 180 petites secondes. "On ne doit pas prendre ces deux buts" a concédé Timothy Weah au micro de RMC Sport après la rencontre. La mine déconfite, le buteur lillois n’a pas su expliquer comment le match a basculé de la sorte.
Christophe Galtier était plus prolixe. Et a notamment regretté le manque de caractère de ses troupes : "A partir du moment où il est sifflé, on doit rester concentrés, et là et on est complètement sortis du match (…) C’est une déception, et c’est quelque chose que l’on doit corriger. Les joueurs cadres doivent rester calmes. (…) C’est une déception et une leçon. Il faut avoir plus de maitrise émotionnelle et ne pas se laisser emporter par des faits de jeu. (…) On verra ce qui se passe au retour mais il faudra être différent dans les attitudes et dans la qualité de jeu".
Le technicien nordiste est un peu agacé. Par la nervosité affichée par ses joueurs ce jeudi soir. Mais leur niveau de jeu aussi ne lui a pas plu. "On a été très faible en première mi-temps. On n'a pas retrouvé ce que l'on souhaitait voir, notamment dans notre premier rideau défensif. On a manqué de rythme. C'est peut-être lié à de la nervosité", a regretté l’ancien coach des Verts.
Sur sa pelouse, le LOSC a en effet longtemps souffert jeudi soir. Beaucoup trop. Une victoire face à l’Ajax n’aurait pas constitué un "vol" mais un joli braquage. Le dénouement de la rencontre est cruel pour Lille mais les hommes d’Erik Ten Hag méritaient de rentrer aux Pays-Bas avec une victoire. Les Dogues se déplaceront à Amsterdam avec un handicap notable. Mais ils ont les armes pour renverser l’Ajax. A eux de s’en donner les moyens. "Il faudra avoir un autre visage", conclut cependant Galtier.
Ligue 1
Lille encore freiné
23/10/2021 À 20:51
Ligue des champions
Lille, c'est désespérant…
20/10/2021 À 22:11