Arsène Wenger tient son gardien d’envergure internationale. L’entraîneur français d’Arsenal a profité du peu de temps de jeu de Petr Cech à Chelsea (7 matches de Premier League en 2014/2015) pour le faire "déménager" de l’ouest au nord de Londres. Dans son communiqué, le club anglais ne précise ni la durée du contrat ni le montant du transfert. Il est simplement indiqué que le Tchèque arrive à l’Emirates Stadium pour du "long terme ".  "Petr Cech est un joueur que j'admire depuis longtemps, a commenté Arsène Wenger. Je suis très satisfait qu'il ait décidé de nous rejoindre. Il a prouvé qu'il était l'un des gardiens les plus extraordinaires de la planète et apportera une réelle valeur ajoutée à notre effectif. "

Quid d’Ospina ?

Ligue 1
Destro est à Monaco… mais les négociations entre les clubs trainent
29/06/2015 À 15:04
Une mauvaise nouvelle pour David Ospina, arrivé il y a un an à Arsenal en provenance de Nice. Le Colombien s’était pourtant imposé cette saison repoussant Wojciech Szczesny sur le banc. L’arrivée de Cech peut paraitre paradoxale alors que les Gunners semblaient avoir enfin trouvé un gardien donnant satisfaction. Ospina l’a déjà assuré : il ne compte pas rester en tant que doublure et va devoir se trouver un nouveau club. En plus du talent et de l’expérience de Cech, Ospina paie probablement sa petite taille (1,83m contre 1,96m pour Cech). Longtemps, Arsène Wenger avait fait de la taille de ses portiers un argument de recrutement. L’an passé, Ospina avait quand même passé le cut. Mais l’ère du Colombien dans les buts des Gunners est, déjà, en passe d’être terminée.
A 33 ans, l’ancien Rennais vient relancer une carrière ralentie par le retour de Thibault Courtois chez les Blues en 2014. Avec 400 matches de Premier League, le gardien sera chargé d’apporter son vécu à un poste souvent décrié à Arsenal. "J’ai toujours autant de motivation à jouer au football, a déclaré le joueur sur le site officiel du club anglais. Quand Arsène Wenger m’a parlé de ses ambitions pour le club, la décision a été rapide. " Des ambitions qui effraient déjà les concurrents d’Arsenal. Pour John Terry, le renfort de Petr Cech devrait rapporter 15 points aux Gunners. De quoi les rapprocher d’un titre fuyant depuis 2004.

Petr Cech

Crédit: AFP

Ligue 1
Statu quo, bras de fer ou libération : le PSG va enfin savoir (et lancer son mercato)
29/06/2015 À 13:23
Ligue 1
Neymar au PSG : d'où vient cette rumeur et pourquoi elle est délirante
29/06/2015 À 12:57