Getty Images

Chelsea agacé par Burnley : "C'est de l'anti-football"

Chelsea agacé par Burnley : "C'est de l'anti-football"

Le 22/04/2019 à 23:53Mis à jour Le 22/04/2019 à 23:59

PREMIER LEAGUE – Malgré 22 tirs, dont 9 cadrés, contre seulement 6 et 3 à Burnley, Chelsea a concédé le nul ce lundi à domicile (2-2). De quoi passablement agacer les Blues, qui perdent là une occasion de mettre la pression sur leurs adversaires.

Un point d'avance sur Arsenal, deux sur Manchester United, un match en plus que ces deux équipes : la quatrième place de Chelsea ne tient plus qu'à un fil, après le nul concédé par les Blues ce lundi face à Burnley à Stamford Bridge (2-2). Et pourtant, les joueurs de Maurizio Sarri, expulsé en fin de rencontre, ont eu de nombreuses occasions, ainsi que la possession. Insuffisant pour dominer le 15e de Premier League, qui a inscrit deux buts sur ses trois tirs cadrés.

"Nous avons tout tenté pour gagner, a assuré David Luiz au micro de Sky Sports après la rencontre. C'est difficile quand vous jouez contre une équipe qui a deux occasions, qui marque deux fois et qui en plus refuse de jouer". Avec seulement 24% de possession (76% pour Chelsea donc), il est vrai que les joueurs de Burnley n'ont pas développer beaucoup de jeu sur la pelouse de Stamford Bridge. "Nous ne disposons pas des joueurs les plus techniques. Ils coûtent cher, s'est défendu auprès de BBC Sport Sean Dyche, le manager des Clarets. Nous sommes résilients. Vous avez le droit de défendre comme nous l'avons fait, ça fait partie du jeu."

"Trop d'émotions" pour Sarri, qui ne s'est pas présenté en conférence de presse

Un avis que ne partage donc pas David Luiz. "Ils étaient onze dans leur surface. C'est difficile de marquer contre une équipe comme ça", a-t-il regretté. De son côté, Maurizio Sarri, expulsé en fin de match après de trop nombreuses protestations, ne s'est pas présenté en conférence de presse. "Trop d'émotions" selon son adjoint Gianfranco Zola. Celui-ci a d'ailleurs expliqué que si Sarri s'était emporté, c'est parce qu'il avait entendu des choses sur lui provenant du banc adverse.

En conférence de presse, Zola s'est fait le relais du courroux des Blues à propos de la perte de temps volontaire de leurs adversaires du soir. "Nous ne sommes pas contents, a exposé d'entrée l'Italien. Il y a eu trop de perte de temps. Cinq minutes de temps additionnels n'étaient pas suffisantes pour compenser. Ceci a détruit notre rythme. […] Nous nous attendions à un match difficile mais pas à autant de perte de temps." Tom Heaton, le portier de Burnley, a d'ailleurs écopé d'un carton jaune pour gain de temps dès la 32e minute. Un record en Premier League depuis près de 5 ans.

"Nous espérions un peu plus, a quand même lâché l'adjoint de Sarri. Nous sommes déterminés à nous battre jusqu'au bout. Cette équipe joue un bon football. Nous devons encore nous améliorer mais nous sommes sur la bonne voie."

Avec ce deuxième match sans succès en Premier League, Chelsea a donc perdu l'occasion de creuser l'écart sur ses rivaux dans la lutte à la 4e et dernière place qualificative en Ligue des Champions. Ainsi, si Manchester United aura fort à faire en recevant City ce mercredi, Arsenal, qui se déplace sur la pelouse de Wolverhampton dans le même temps, aura l'occasion de dépasser son voisin londonien au classement. Ce qui explique sans doute l'agacement des Blues, incapables de déborder Burnley ce lundi soir.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0