Getty Images

Un doublé d'Aubameyang puis Arsenal a tout gâché...

Un doublé d'Aubameyang puis Arsenal a tout gâché...

Le 15/09/2019 à 19:26Mis à jour Le 15/09/2019 à 20:25

PREMIER LEAGUE - Arsenal s'est fait rattraper par ses démons, dimanche. Après un doublé de Pierre-Emerick Aubameyang en première période, l'équipe d'Unai Emery s'est fait reprendre par Watford (2-2). Un vrai gâchis.

A la lutte pour une place dans le top 4 cette saison, et observant que ses concurrents directs (Tottenham, Manchester United, Chelsea) ont tous gagné samedi, les Gunners n'avaient d'autres choix que de s'imposer chez la lanterne rouge Watford afin de sortir devant ses rivaux, dimanche. Et on peut dire que les hommes d'Unai Emery se sont littéralement sabordés à Vicarage Road en ramenant le match nul (2-2), alors qu'ils menaient deux à zéro à la mi-temps grâce à un doublé de l'inévitable Pierre-Emerick Aubameyang. Ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes, alors que la domination de Watford fut outrancière dans le deuxième acte.

Pour ce déplacement dans la banlieue Nord-ouest de Londres, le coach basque des Gunners avait concocté une petite surprise avec la première titularisation (et apparition) de Mesut Özil au sein d'un 4-2-3-1, où on peut retrouvait également Matteo Guendouzi, appelé pour la première fois avec les Bleus la semaine dernière.

Face à la formation de Quique Sanchez Flores, arrivé sur le banc de Watford à la place de Javi Gracia et dont c'était la première dimanche après-midi, les Cannoniers, bougés en début de rencontre (frappe de Cleverley à la 10e, enroulé d'Holebas à la 13e), se sont montrés très efficaces lors des 45 premières minutes. Et peuvent remercier l'infernal Pierre-Emerick Aubameyang.

Arsenal sous pression et sans réaction

Le Gabonais a fait mouche à deux reprises et Arsenal pensait alors repartir de Vicarage Road alors les trois points. Sur le premier but, Kolasinac, après une récupération de balle, s'est avancé et a servi le n°14 londonien dans la surface, dont le tir en pivot n'a laissé aucune chance à Foster (0-1, 22e). Le gardien anglais fut une nouvelle fois battu dix minutes plus tard, après une belle action collective et le service de Maitland-Niles et le plat du pied de l'attaquant d'Arsenal (0-2, 32e).

Cliniques Aubameyang et Arsenal, qui a marqué sur ses deux tirs cadrés. Les Gunners, efficaces, maitrisaient la rencontre et pensaient gérer au retour des vestiaires. Ils furent cependant surpris par la tournure des événements et l'abnégation des locaux. Les Hornets ont de suite installé une pression dans le camp d'Arsenal et n'ont pas attendu longtemps pour réduire la marque.

Il faut dire que les Gunners ont une fâcheuse habitude de se saborder. Sur un dégagement aux six mètres, et après une passe de Leno, Sokratis voit sa passe interceptée par Deulofeu, profitant à Cleverley qui fusille le gardien allemand à bout portant (1-2, 54e). Watford était totalement relancé et a fait subir de nombreuses vagues pour les défenseurs des Gunners. Voyant ses protégés inoffensifs, Emery a bien tenté de d'effectuer des joueurs frais et notamment Ismaïla Sarr (55e), dont c'était la première à domicile. L'ancien Rennais s'est mis directement en évidence, et sa frappe en pivot au point de pénalty, passait à quelques centimètres des buts adverses (65e).

Pierre-Emerick Aubameyang buteur pour Arsenal à à Watford en Premier League le 15 septembre 2019

Doucouré a eu la balle de match

Les opportunités se sont succédées sur la cage de Leno (Deulofeu 68e, Doucouré 75e) et la combativité des Hornets couplée à leur réelle envie de décrocher leurs premiers points à domicile furent récompensées. Grâce encore à une nouvelle erreur individuelle adverse, et la faute de David Luiz sur Pereyra – qui avait fait son entrée en jeu un peu plus tôt – à l'entrée de la surface. L'Argentin se faisait justice en prenant Leno à contre-pied (2-2, 80e) et cette égalisation augurait une fin de match à couper le souffle. Watford a eu plusieurs possibilités de passer devant (encore Deulofeu 84e, Cleverley 86e), mais la balle de match a été gâchée par Doucouré, dont la reprise, après un centre de Sarr, fut directement sur Leno (90e+3).

Arsenal s'en sort donc très bien avec ce partage des points, et Emery devra se poser les questions alors qu'Arsenal a totalement été absent des débats lors du deuxième acte. Pépé, titulaire, n'a une nouvelle fois pas réussi à faire de différences en première période avant de s'éteindre comme l'ensemble de ses coéquipiers. Pas de quoi se rassurer avant le déplacement à Francfort jeudi, pour la première journée de la Ligue Europa.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0