Manchester City fête son septième titre de champion d’Angleterre comme il se doit. Pourtant, Newcastle a longtemps cru à l’exploit avant d’être ramené à la réalité par Ferran Torres. Auteur de son premier triplé en Premier League, l’Espagnol de 21 ans a offert une victoire méritée aux Citizens vendredi (3-4) au vu de la physionomie de ce match. Dominateur comme jamais, City n’est pas passé loin d’une défaite inattendue. Joao Cancelo, premier buteur mancunien, avait répondu à l’ouverture du score d’Emil Krafth.
En remportant douze matches consécutifs à l’extérieur, Pep Guardiola et ses joueurs viennent d’établir un nouveau record en Angleterre. Assuré d’être champion depuis mardi, l’entraîneur a débuté cette rencontre avec une équipe nettement remaniée à deux semaines de la finale de la Ligue des champions, face à Chelsea à Porto. Après un début de match parfaitement maîtrisé par City mais finalement pauvre en occasions (deux frappes non cadrées de Gabriel Jesus à la 8e et Torres à la 13e), Newcastle a profité de sa première opportunité pour ouvrir le score.
Premier League
Un geste dingue au cœur d’une soirée spectaculaire : le bijou de Ferran Torres
14/05/2021 À 21:52
Emil Krafth a devancé Nathan Aké pour reprendre un corner de Jonjo Shelvey et marquer d’une tête décroisée (1-0, 25e). Peu à son avantage dans ce match de la 36e journée, Aké est doublement fautif sur le deuxième but des Magpies. Il a d’abord couvert Allan Saint-Maximin pour le hors-jeu avant de rater son tacle sur Joelinton dans la surface. Et le Brésilien s’est lui-même chargé de remettre les deux équipes à égalité juste avant la mi-temps d’un penalty frappé en force hors de portée de Scott Carson (2-2, 45e+6).

Torres, geste génial et opportunisme

En trouvant la transversale sur un coup franc à 25 mètres (35e), Shelvey a manqué l’opportunité de donner deux buts d’avance aux siens. Et, entre ces deux réalisations de Newcastle, Manchester City est parvenu à reprendre l’avantage en trois minutes. Une frappe de Joao Cancelo depuis l’angle gauche de la surface et déviée par Jacob Murphy a surpris Martin Dubravka (1-1, 39e) avant que Ferran Torres ne commence son show. À la réception d’un coup franc d’Ilkay Gündogan, il a placé une superbe aile de pigeon sous la transversale du Slovaque (1-2, 42e). Et lorsqu’il a fallu remettre les Citizens devant au tableau d’affichage, il s’en est chargé en … deux minutes.
Son sens du placement a été prépondérant pour pousser au fond des filets et du bout du pied gauche un centre de Gabriel Jesus depuis la droite de la surface (3-3, 64e) puis pour reprendre une frappe sur le poteau de Cancelo depuis le point de penalty (3-4, 66e). Auparavant, Kyle Walker avait concédé un nouveau penalty que Joe Willock a converti en deux temps (3-2, 62e). Bien que spectaculaire au niveau du score, ce match ne l’aura finalement été que par séquence. Sur onze tirs cadrés au total (cinq pour Newcastle et six pour City) en vingt-six tentatives, sept se sont transformés en but.
Abattus par ce scénario alors qu’ils ont mené deux fois au score, les Magpies ont soudainement relâché le pressing après le quatrième but de Manchester City. Entre la 77e à la 82e, la possession des Citizens était de 96% (83% sur l'ensemble du match). Sachant qu’ils n’ont ensuite quasiment plus perdu le ballon jusqu’au coup de sifflet final, ils ont très probablement tenu ce chiffre hallucinant pendant les vingt dernières minutes. Alors que Chelsea lutte pour valider sa qualification pour la prochaine Ligue des champions, City continue d’engranger de la confiance tout en reposant ses joueurs majeurs à l’approche de la finale entre les deux clubs.

Torres félicité après son troisième but

Crédit: Getty Images

Ligue des champions
"La victoire de Tuchel, ce n'est pas forcément l’échec du PSG"
29/05/2021 À 23:57
Ligue des champions
Choix étranges, impuissance face à l'élève Tuchel : Guardiola a loupé son rendez-vous
29/05/2021 À 23:32