Manchester United reprend sa place de dauphin. Alors que l'autre club de la ville s'est imposé sur la pelouse d'Arsenal plus tôt dans la journée (0-1), les Red Devils ont suivi la même voie pour s'extirper du piège Newcastle (3-1). Une victoire importante pour continuer de croire à la course au titre, ou tout du moins, à la seconde place du classement de Premier League.
Les premières minutes de la rencontre ont permis de voir un Newcastle entreprenant, prêt à mettre de l'intensité pour embêter United dans la construction. Cela a longtemps marché puisque les hommes d'Ole Gunnar Solskjaer ont longtemps eu du mal à ressortir proprement, et à construire des actions, pour planter le premier but. Mais heureusement pour les Mancuniens, Marcus Rashford était dans une forme olympique.
Premier League
"Cristiano prend la lumière", Pogba taquin, "intensité incroyable" : Varane raconte sa nouvelle vie
IL Y A UNE HEURE

Fernandes a encore frappé

Auteur d'un petit pont sur Emil Krafth, l'attaquant anglais est parvenu à tromper une seconde fois le défenseur suédois, avant de marquer le premier but d'une magnifique frappe en force (1-0, 30e). Pour récompenser les efforts des Magpies, Allan Saint-Maximin a égalisé quelques minutes plus tard sur un corner mal repoussé d'Harry Maguire (1-1, 36e).
Bruno Fernandes, toujours autant décisif avec United, en est lui aussi allé de sa belle performance. Alors que Manchester se trouvait dans un temps fort, le Portugais est parvenu à dévier un mauvais ballon de Nemanja Matic pour offrir une passe décisive à Daniel James. Désigné comme tireur de pénalty principal, le milieu offensif s'en est vu offrir un par Rashford, bousculé dans la surface à la 74ème minute. Comme à son habitude, Fernandes n'a pas tremblé pour marquer un pénalty important pour lui puisque Newcastle se trouvait être la seule équipe contre laquelle il avait échoué dans cet exercice depuis son arrivée.
Ces trois points très précieux qui permettent à l'équipe de repasser devant Leicester à la différence de but. Une bonne opération puisque, malgré une avance considérable de Manchester City, qui possède 10 points d'avance sur son voisin, United peut mathématiquement toujours croire au titre. Même s'il est difficile de voir City flancher, ce genre de victoires permet de grappiller des points alors que la saison est encore loin d'être terminée.

Bruno Fernandes célèbre son but lors de Manchester United - Newcastle

Crédit: Getty Images

Premier League
A cause du Covid, Manchester United a perdu 108 millions d'euros la saison dernière
HIER À 16:35
Ligue des champions
Sept défaites en onze matches, choix baroques, fébrilité chronique : Solskjaer, coupable idéal
14/09/2021 À 21:24