Comment a-t-il pu penser à ça ? On a beau revisionner le bonbon de Tanguy Ndombele face à Sheffield United ce dimanche (1-3), on se le demande encore. S’il fallait un mot pour résumer "le but de génie" dixit José Mourinho, ce serait celui-ci : l’instinct. Ce qui différencie les joueurs de devoir des créatifs. Ce qui permet quelques instants au temps de se suspendre pour offrir l’un des buts de la saison.
62e minute : Tottenham mène 2-1 mais sent le souffle de Sheffield, qui vient de marquer, dans sa nuque. Au trente mètres, Tanguy Ndombele et Steven Bergwijn combinent. La louche du Néerlandais manque de précision et excentre le Français dans la surface de réparation, sur son mauvais pied qui plus est avec un ballon qui va bientôt rebondir. Alors, l’ancien Lyonnais tente un geste fou : un lob en rupture de l’extérieur du pied droit qui rebondit sur le poteau opposé avant de rentrer (1-3, 62e).
Premier League
Une prolongation de taille : Son prolonge jusqu'en 2025 avec Tottenham
23/07/2021 À 12:14
A-t-il fait exprès ? A en croire le compte Twitter des Spurs, oui. Et on a envie de les croire, ne serait-ce que pour la beauté du geste. Après coup, tous ses coéquipiers étaient encore subjugués. "Le but de Tanguy était incroyable, la technique nécessaire pour redresser légèrement le ballon et lober le goal adverse… C’est franchement spécial", a admis Harry Kane.
Lui aussi buteur, Serge Aurier a été un peu plus prolixe pour définir ce joueur si particulier : "Ce mec… Quand il touche le ballon, il se passe toujours quelque chose, a avancé le latéral des Spurs. Je suis content pour lui, il a super bien joué et a marqué un but extraordinaire".

Mourinho a fini par être conquis

Aurier a raison car le délicieux pion du Français est la cerise sur le gâteau d’un match où il aura tout bien fait. Son apport au milieu des Spurs, sécurisé par Pierre-Emile Højbjerg, se fait sentir semaine après semaine. Son profil, box-to-box mais aussi créateur, en fait désormais un rouage important de la machine bâtie par José Mourinho.
Une tendance pas si évidente il y a encore quelques mois, quand un départ était évoqué car cela ne collait pas avec "le Special One". Avant le match, José Mourinho avait pris soin de détailler ce qui avait changé chez son milieu : "Quand Tanguy est arrivé, il n’était pas en forme, expliquait-il. Quand je suis arrivé, il enchaînait les petites blessures qui, de mon point de vue, étaient de son fait. Mais il a réussi à réaliser qu’il devait changer et travailler différemment. C’est tout à son honneur. Oui, il joue et il joue bien. Donc on est ravi pour lui. Mais, je le répète, c’est à mettre uniquement à son crédit".
Forcément, après ce but génial, sa théorie n’a fait que se valider : "Je coache depuis tellement d’années, j’ai vu tellement de joueurs…, a-t-il détaillé. […] Ndombele est un bon exemple que ma porte est toujours ouverte, que la porte de l’équipe est toujours ouverte et que quand un joueur ne joue pas, il doit comprendre pourquoi. Lui, il a compris. Son but est magnifique mais je m’en fous un peu de ça. Ce qui m’importe, c’est sa performance globale et elle a été magnifique, je suis vraiment ravi qu’il soit arrivé à ce niveau car il joue très, très bien". Difficile de faire plus bel hommage.

Mourinho réconcilié avec Ndombele ? "Son exemple prouve que ma porte est toujours ouverte"

Premier League
Manchester United, exception parmi les exceptions
20/07/2021 À 22:30
Premier League
Lloris, et si c'était le moment de tourner la page ?
19/07/2021 À 22:30