Décidément, toute la fin de semaine de Manchester United aura tourné autour du point de penalty. Avant d'affronter Aston Villa, Ole Gunnar Solskjaer s'était ouvertement plaint de propos tenus en début d'année par Jürgen Klopp qui, selon le Norvégien, auraient poussé les arbitres à réduire considérablement le nombre de coups de pied de réparation accordés aux Red Devils. Coïncidence, MU a obtenu son premier penalty de la saison, ce samedi, face aux Villans. Mais il n'a pas permis de dissiper l'amertume.
Dans le temps additionnel, après une main de Kortney Hause dans sa propre surface, les Mancuniens ont obtenu ce qu'ils avaient réclamé, à trois reprises, lors de leur défaite face à West Ham trois jours plus tôt. Les Villans, eux, ont tout fait pour déstabiliser les locaux et défendre l'avantage qu'ils avaient pris, quelques instants plus tôt, grâce à ce même Hause. En s'affairant, longtemps, autour de Mike Dean, l'arbitre de la rencontre, et surtout Bruno Fernandes, qui tentait de se concentrer et de placer son ballon du mieux possible.

Hommage à Giggs, insulte à Beckham : que chante Old Trafford pour Cristiano Ronaldo ?

Premier League
C'est l'inverse de Klopp : Mais pourquoi Manchester United s'accroche à Solskjaer ?
IL Y A 11 HEURES
Emiliano Martinez, le portier des Villans, a même joué la carte de la provocation. Connaissant l'ego et l'intérêt du bonhomme pour l'exercice, le portier argentin s'est directement adressé à Cristiano Ronaldo, comme l'ont révélé des images du diffuseur : "C'est toi qui le tires ! C'est toi qui le tires !", a répété le gardien. Convaincu de faire demi-tour par Paul Pogba, CR7 a laissé le champ libre à son compatriote qui, visiblement, a bien été perturbé par cette cohue. Bruno Fernandes a envoyé un missile dans les tribunes d'Old Trafford. Et Manchester United a fini par s'incliner (0-1).
Ça ne va pas le hanter
Avant cela, l'ancien joueur du Sporting n'avait manqué qu'un seul penalty avec le maillot rouge. Sur 22. Son deuxième échec est peut-être survenu au pire moment. Car s'il est un vrai spécialiste de l'exercice et le tireur attitré depuis qu'il a débarqué en Angleterre, l'international portugais a, bien malgré lui, ouvert le débat. Depuis quelques semaines, un autre grand maître du coup de pied à 11m est arrivé dans le vestiaire. Et de manière générale, celui-ci n'est pas du genre à partager les responsabilités bien longtemps.
"Tout d'abord, je dois dire que la manière avec laquelle les joueurs adverses ont tourné autour du point de penalty et de Bruno n'est pas quelque chose que j'apprécie beaucoup, a tenté de défendre Ole Gunnar Solskjaer dans son interview d'après-match. Même s'ils ont obtenu ce qu'ils cherchaient, ce n'était pas très beau à voir." Et si cet échec a eu de lourdes conséquences sportives, il pourrait aussi en avoir dans l'esprit du joueur, si souvent sauveur des Red Devils ces derniers mois. "Ça ne va pas le hanter, a assuré le manager mancunien. Il est très bon dans cet exercice, il a malheureusement manqué cette tentative mais il est fort mentalement et va continuer à aller de l'avant."
Tout cela dépend, tout de même, du contexte qui a précédé ce penalty. Bruno Fernandes est-il vraiment resté le tireur N.1 ? Ou a-t-il seulement bénéficié d'un laisser passer de CR7 ? "La décision a été prise avant le match, oui...", a confié Solskjaer après la rencontre, non sans une petite hésitation. Pas sûr, désormais, que la hiérarchie soit revue et validée avant chaque rencontre. Sous un autre maillot rouge, celui du Portugal, la question ne s'est jamais posée.
Premier League
"C’est plus facile de gagner des trophées individuels" : Cristiano Ronaldo et MU se cherchent encore
IL Y A UN JOUR
Premier League
Arsenal retrouve la victoire et le sourire
HIER À 20:58