Il n’y a plus personne autour de lui. Plus la peine d’essayer, plus la peine d’insister. Le meilleur, c’est bien lui. Revisionner les différents coups francs marqués en carrière par James Ward-Prowse permet de mieux cerner ce que le statut dit d’un joueur dans une équipe.
Lorsque l’Anglais inscrit son premier coup franc direct de sa carrière en Premier League en 2016, Ryan Bertrand lui conteste le ballon avant d’accepter de feinter la course, laissant la voie libre à son coéquipier. Le week-end dernier, personne n’a osé réclamer quoi que ce soit quand il a posé le ballon à plus de 30 mètres des cages face à Wolverhampton. A raison : son coup franc exceptionnel a laissé l’Angleterre ébahie face à tant de réussite. Et pourtant, Dieu sait que le Royaume est habitué.
Premier League
L'Histoire penche nettement du côté de City
IL Y A 9 HEURES
Samedi, Ward-Prowse a officiellement égalé Thierry Henry et Gianfranco Zola et leurs 12 coups francs directs inscrits outre-Manche. Si son nom n’a pas forcément dépassé les frontières anglaises, il est arrivé aux oreilles de Pep Guardiola qui va croiser sa route ce samedi. "C’est peut-être le meilleur tireur que j’ai jamais vu, estime le Catalan avant de corriger. En tout cas, c’est le meilleur au monde actuellement. Il n’y a personne meilleur que lui dans cet exercice".
Les chiffres vont dans ce sens : depuis le coup d’envoi de la saison 2020-2021, il a marqué à sept reprises, lui permettant de rejoindre Titi mais surtout d’espérer chasser son idole, David Beckham. A 27 ans, le capitaine de Southampton, fils spirituel de Matthew Le Tissier ou presque, n’est qu’à six unités du Becks, détenteur du record en Angleterre. Vu son rythme actuel…

Le Top 5 des meilleurs buteurs sur coup franc en Premier League

RangJoueurButs marqués sur coup franc
1.David Beckham 18
2.James Ward-Prowse 12
2.Thierry Henry12
2.Gianfranco Zola 12
5.Cristiano Ronaldo 11
5.Seb Larsson 11
5.Laurent Robert 11

Ni Beckham, ni Gerrard, ni Juni

Une consécration, ou presque pour le milieu de Southampton. "Beckham était mon joueur préféré, expliquait-il au Guardian en 2020. Ce n’était pas seulement ses coups francs mais son image globale. J’ai copié toutes ses coupes de cheveux, je voulais ses chaussures, je voulais porter le même numéro de maillot, c’était le joueur que je regardais en me disant 'wow'. Il m’a tellement inspiré et poussé à essayer les coups francs". De la puissance des idoles.

Hommage à Giggs, insulte à Beckham : que chante Old Trafford pour Cristiano Ronaldo ?

Alors, Ward-Prowse est-il le descendant de Beckham ? "J’ai perdu le compte du nombre de gens qui m’ont dit ça, mentionnant toutes les similarités dans nos techniques mais je crois qu’il y a des différences malgré tout", explique-t-il encore. Face à Wolverhampton, c’est presque à Steven Gerrard qu'il aura fait penser, avec ce brassard au bras et ce numéro 8 floqué dans le dos. Ou encore à Juninho avec cette trajectoire flottante illisible pour le gardien adverse.
Si la comparaison est flatteuse, elle ne définit pas complètement la technique secrète de Ward-Prowse. Sa contorsion après la frappe ne ressemble à aucun autre. "Ma routine ? Je pose le ballon et mets mon pied d’appui à 45 degrés par rapport au ballon. Je prends quatre pas de recul. Je regarde le mur pour voir s’il n’y a pas un point faible quelque part", expliquait-il en 2017 dans un concours amusant avec Jimmy Bullard.

Quid du Qatar en 2022 ?

La suite : une fluidité de pied folle et un accompagnement du geste digne d’un tennisman. "Beckham n'était pas aussi voûté que moi, détaillait-t-il cette semaine. Quand je frappe la balle, j’essaye de sauter pour forcer cet effet qui fait flotter le ballon. Je crois que j’ai trouvé ma propre méthode". A priori, il n’a aucune raison d’en changer.
Mais résumer Ward-Prowse à un tireur de coup franc, aussi exceptionnel soit-il, serait une erreur. "Il est tellement bon qu’on passe peut-être à côté de sa qualité en tant que joueur, a d'ailleurs souligné Guardiola. C’est un joueur qui sait s’adapter à différents postes, un mec d’équipe. Mais c’est vrai que sur coup de pied arrêté, il est exceptionnel".

Pourquoi la prolongation de Mbappé n'est peut-être pas impossible...

Une impression évidemment partagée par son entraîneur, Ralph Hasenhüttl : "C’est un des meilleurs milieux de Premier League, estime-t-il. Il n’est pas seulement fantastique sur coup franc mais il fournit surtout un travail titanesque à chaque match. Il peut courir plus que n’importe quel joueur, il est solide au duel, il est doué balle au pied, technique et très intelligent".
Même Gareth Southgate s’est rapidement rendu à l’évidence, faisant du joueur des Saints un convoqué régulier malgré la concurrence à son poste. Celle-là même qui l’a privé de l’Euro malgré sa saison folle l’an passé (44 matches, 9 buts, 7 passes). "Ça a été une déception cet été, avait avoué le joueur auprès de la Press Association au début de saison. Mais les voir avec autant de succès et la façon dont ils ont géré tout ça est une grande inspiration. J’ai envie de revoir ce groupe pour connaître le même succès". Et si d’aventure un coup franc de la dernière chance se présentait pour les Three Lions au Qatar, ils sauront à qui donner le ballon. Pas la peine d’essayer, pas la peine d’insister. Le meilleur, c’est bien lui.

James Ward-Prowse

Crédit: Getty Images

Premier League
Gerrard, l'occasion inattendue d'exorciser ses démons
18/05/2022 À 21:14
Premier League
"Le titre est improbable mais possible et ça nous suffit"
17/05/2022 À 22:05