Cristiano Ronaldo se sent trahi. C'est le message délivré par CR7 dans un entretien donné à Piers Morgan qui a remué toute l'Angleterre lundi matin, au lendemain d'une victoire acquise par Manchester United face à Fulham (1-2) sans la star portugaise. Si le retour du quintuple Ballon d'Or chez les Red Devils était très loin de tourner à l'idylle, sa sortie médiatique n'en laisse pas moins perplexe et suscite quelques interrogations bien difficiles à lever de l'autre côté de la Manche.

Pourquoi Piers Morgan ?

Coupe du monde
Santos n'a "vraiment pas du tout aimé" l'attitude de CR7 face à la Corée du Sud
05/12/2022 À 15:26
Que Cristiano Ronaldo accorde cet entretien à Piers Morgan n'est pas un choix anodin. "Piers Morgan est une personnalité médiatique controversée au Royaume-Uni, explique James Hilsum, journaliste pour eurosport.co.uk. Il est très franc avec ses opinions, qui ne sont pas toujours bien accueillies, mais c'est une réputation qu'il semble apprécier. Morgan a également été fortement critiqué pour le scandale du piratage téléphonique qui a eu lieu alors qu'il était rédacteur en chef du Daily Mirror, mais a nié toute implication. Sa relation supposée avec l'ancien président américain Donald Trump n'est pas bien passée non plus auprès du public !"
L'interview globale sera diffusée en deux parties mercredi soir et jeudi soir dans l'émission TalkTV, à une heure de grande écoute. La démarche de réaliser cet entretien viendrait de Ronaldo. "C'est lui qui est venu me demander, c'est aussi simple que cela, a assuré Morgan lundi matin sur la radio TalkSPORT. Il sait que c'est incendiaire, que cela va provoquer des secousses, mais il pense aussi qu'il devait le faire." Ronaldo a manifestement voulu entrer volontairement sur le terrain de la polémique en choisissant cette émission et cet interlocuteur pour faire part de son mal-être devant un large public. Quitte à partir au clash avec MU, il a choisi une stratégie de communication radicale.

Pourquoi ce timing ?

En attendant la diffusion de l'interview complète, plusieurs extraits ont été révélés lundi. Mais le moment de sa réalisation reste inconnu. "Je ne le dirai pas, a coupé Piers Morgan sur TalkSport. Nous avons fait cela récemment, mais ça reste entre moi et Cristiano." "Il est difficile de savoir exactement quand cette interview a été enregistrée, mais elle n'aurait sûrement pas été validée par Manchester United, qui est resté silencieux depuis sa sortie, confirme James Hilsum. La raison de l'absence de Ronaldo contre Fulham a été qualifiée de "maladie", mais je pense que nous avons le droit d'être sceptiques compte tenu de ce qui s'est passé."

Choupo-Moting après Ronaldo : pourquoi on n'y croit pas

Le timing de diffusion, lui, n'est pas vraiment surprenant. Ce n'est pas un hasard si Ronaldo a choisi que ses propos soient divulgués juste avant une longue trêve internationale plutôt qu'en cours de saison. Compte tenu de leur teneur, CR7 sait pertinemment qu'il vient de lâcher une véritable bombe. Qu'il soit parti rejoindre sa sélection pour disputer le Mondial au Qatar lui permet d'être suffisamment loin pour ne pas en subir pleinement les déflagrations, comme cela aurait été le cas s'il avait été en Angleterre au moment de la diffusion de l'interview.

A-t-il encore un avenir à Manchester United ?

C'est totalement improbable désormais, comme Rio Ferdinand, l'ancienne légende des Red Devils, l'a souligné dans l'émission britannique Vibe on Five. Et même si MU se donne le temps de prendre une décision. La sortie médiatique du Portugais, particulièrement virulente envers son entraîneur Eric ten Hag, mais aussi pour l'ensemble du club, ne laisse que peu de place à un éventuel retournement de situation. Ronaldo s'est vraisemblablement mis tout Manchester United à dos, y compris ceux qui l'idolâtraient encore il n'y a pas si longtemps. "Les fans seront en colère par le timing et la teneur de ses commentaires", souligne James Hilsum.

Comment le Mondial va-t-il impacter physiquement et mentalement les clubs ?

Certains d'entre eux ne seront cependant pas insensibles au constat dressé par Cristiano Ronaldo sur l'évolution, ou plutôt l'absence d'évolution, de Manchester United depuis le départ à la retraite de Sir Alex Ferguson en 2013. Mais ce soutien semble très minoritaire. Surtout, il ne sera jamais suffisant pour faire occulter les dégâts occasionnés au club par les déclarations de Ronaldo. "Il est logique que Manchester United arrête les frais et résilie le contrat de Ronaldo pour lui permettre de partir en janvier, prédit James Hilsum. Sa relation avec Erik ten Hag est irréparable et son inclusion dans l'équipe provoquerait une énorme division parmi ses coéquipiers."

Quel futur pour CR7 ?

On n'en est plus au même point que l'été dernier, quand les rumeurs fusaient déjà sur la volonté de Cristiano Ronaldo de quitter Manchester United, renforcée par la décision de Ten Hag de le cantonner à un rôle de remplaçant. CR7 n'avait pas trouvé de point de chute. La perspective d'offrir un salaire mirobolant à un joueur de 37 ans, ajoutée à la contrainte de mettre en place un plan de jeu destiné à le mettre en valeur, avaient manifestement refroidi tous les éventuels acquéreurs. Rien n'a évolué de ce côté-là. Ce qu'il y a de nouveau, c'est cette sortie médiatique à charge envers son club. Elle ne risque pas d'encourager des présidents à le recruter. Bien au contraire.
Il y a, aussi, les répercussions sportives du fiasco de son retour à Manchester United. Ronaldo avait relativement su tirer son épingle du jeu la saison passée dans un collectif défaillant, mais ses statistiques (24 buts en 39 matches toutes compétitions confondues) indiquaient quand même un déclin par rapport à ses standards. C'est encore plus net sur l'exercice actuel (3 buts en 16 matches), même si son temps de jeu aléatoire et le manque de rythme que cela implique sont à prendre en considération. Peut-être qu'un Mondial éblouissant avec le Portugal peut changer la donne provoquer un regain d'intérêt à son égard. Mais en l'état, on imagine mal les prétendants se bousculer pour celui qui vient de claquer la porte de Manchester United avec fracas.

"La Coupe du monde, facteur X de l'avenir de Ronaldo"

Transferts
200 millions par an pour CR7 ? Al-Nassr serait proche d'un immense coup
30/11/2022 À 08:25
Coupe du monde
Ronaldo, semi-but et situation totalement grotesque
29/11/2022 À 11:21